La cuisine persane

 Par Shirin Moussavi

 

La nourriture persane est très différente de tout autre type de nourriture. Les aliments sont très exotiques et sains. Dans la cuisine sont utilisés beaucoup de saveurs riches (comme le safran, le citron vert, l’oignon, et l’ail), du  riz, du poulet, du  boeuf, de l’agneau, et des légumes. Les plats se font sans  matières grasses, sans ingrédients artificiels et sans beaucoup de beurre, d’huile ou de sel. Les plats ne sont jamais frits ou cuits de façon malsaine. Ces ingrédients sont combinés pour faire des plats qui sont bons pour votre santé et pour vos papilles !

Kashk-e Baadenjaan:
Ce plat est fait avec les aubergines, le lactosérum (kashk), la menthe, et les oignons. Vous le mangez avec des pains pour l’entrée. Ce plat semble un peu bizarre parce qu’il n’est pas d’ une jolie couleur et beaucoup de personnes sont très  craintives avant de le manger Mais, après qu’ils l’ont essayé tout le monde  en raffole  Ce plat a un goût sucré d’ oignons caramélisés suivis du goût salé du lactosérum (kashk). C’est une combinaison parfaite et il n’est pas très lourd donc vous aurez toujours faim pour les autres plats.

 

Maast-o-Kiar:
Comme le  Kashk-e Baadenjaan, le  Maast-o-kiar est une entrée. Ce plat est fait avec du yaourt,  des concombres, des oignons, de la menthe, du sel, et du  poivre. Il est servi avec du pain ou des légumes. C’est un plat très traditionnel pour une entrée ou quelques fois à côté du plat principal. À mon avis, Maast-o-kiar est le yaourt le plus délicieux parce que c’est comme le yaourt ordinaire mais avec une touche de saveur méditerranéenne.


Khoresh Fesenjaan:
Ce plat est fait avec du  poulet, des noix,  du jus de grenade, et  du  sucre. Il est servi au dessus du riz. Khoresh Fesenjaan est très difficile à préparer et a besoin  de beaucoup de temps. Le poulet, le riz, et le ragoût sont cuits séparément et après qu’ ils sont prêts, le poulet et le ragoût se  mélangent et se  mettent sur le riz. Comme le premier plat, il ne semble pas très appétissant en raison de  la couleur. Mais le goût est très bon! C’est très sucré, riche, et crémeux. Ce plat est un peu lourd, mais très délicieux.


Zereshk Polow:
Ce plat est fait avec du riz, les vinettes (type de baies) séchées, du sucre, du poulet, et du safran. Contrairement aux autres plats, ce plat a une apparence très jolie avec des couleurs dynamiques. Le poulet est cuit avec les oignons pour ajouter de la saveur et avec le safran pour ajouter de la couleur. Pour ce plat,  on utilise un poulet tendre. Le riz est cuit avec le safran aussi, pour  que cela donne un mélange de jaune et de blanc. Les vinettes sont cuites dans le  sucre pour leur ajouter de l’humidité.  Le Zereshk Polow a une saveur douce avec un  arrière goût acidulé grâce aux vinettes. Ce plat est le plat le plus léger de la cuisine persane parce que ce n’est pas un ragoût.


Kabab:
Ce plat est le plus traditionnel et bien connu dans la cuisine persane.  Le Kabab peut se faire avec trois différents types des viandes : le poulet, le boeuf haché, et l’agneau. Quand  le Kabab est fait avec le poulet il s’appelle Joojeh Kabab et il est cuit sur le barbecue avec des tomates et quelques fois avec des oignons et des poivrons. On met le safran et le citron sur le poulet pour ajouter de la couleur et de la saveur.   Le Joojeh Kabab est servi sur le riz et quelques fois sur le plat Zereshk Polow. Quand le   Kabab est fait avec le boeuf haché il s’appelle Koobideh Kabab. Il est cuit sur le barbecue comme l’autre kabab. Et il est toujours servi sur le riz. Ce plat peut se faire aussi avec de l’agneau. Le dernier type de Kabab est fait avec du boeuf ou  de l ‘agneau qui n’est pas haché. Ce type de Kabab s’appelle Barg Kabab. Comme tous les autres plats Kabab, ce plat est fait sur le barbecue. Quelques fois, comme Joojeh Kabab, ce plat est cuit avec des tomates, des oignons, et des poivrons et comme tous les types des Kabab et les ragoûts, Barg Kabab est servi sur le riz. Vous pouvez avoir tous les Kababs sur le même plat et cela s’appelle Soltani. La plupart du temps, quand vous avez un grand groupe de personnes au restaurant ou à la maison, Soltani est le plat parfait, de  cette façon tout le monde peut avoir ce qu’il veut.

  Les desserts :

Après un repas très copieux, il est difficile de penser aux  desserts, mais la cuisine persane n’est pas terminée sans les desserts et le thé. Les desserts sont toujours très doux mais pas trop gros. Ils sont servis en petites portions vous pouvez ainsi essayer tous les desserts différents. Ils sont savoureux et délicieux et sont servis toujours avec le thé.

  Toutes les photos viennent de Flickr.com

Une réflexion sur “ La cuisine persane ”

  • 12 janvier 2017 à 1 h 10 min
    Permalink

    Hey! Fantastic blog! I happen to be a daily visitor to your site (somewhat more like addict ) of this website. Just wanted to say I apiepcrate your blogs and am looking forward for more!

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *