La Fête de Qingming

par Liu Xin 

Bientôt, c’est  la Fête de Qing Ming. Ce festival est un des festivals traditionnels chinois, et c’est la seule fête qui nous fait éprouver   deux  sentiments complètement différents : la   joie de sortir du printemps et la sentimentale nostalgie de balayer les tombes.

Le nom de Qing ming ( 清明) désigne l’une des vingt-quatre périodes solaires (jie qi节气) du calendrier agricole chinois, qui tombe  le 4 ou le 5 avril. Son nom, que l’on peut traduire en français par « pureté (de l’air) et lumière » indique les caractéristiques climatiques de la période. Autrefois, c’était l’époque où les paysans préparaient et vérifiaient le matériel nécessaire aux activités agricoles à venir. Depuis la période de Qing ming, la température monte, le beau temps des travaux des champ arrive. En Chine, on dit “Ce sont pendant les jours avant et après la fête de Qing ming, que nous cultivons les melons et haricots” .

 

Après le long hiver, l’envie de sortir est un besoin psychologique des gens. La fête ‘Shangshi’(上巳) a fusionné avec Qing ming. Shangshi  était une fête de sortie, on faisait des rituels pour chasser les mauvaises influences et apaiser les âmes errantes. les gens se lavaient avec l’eau parfumée à l’herbe, faisaient  des banquets et  buvaient au bord de l’eau.  A l’époque Song, la fête  est devenue  une journée d’activités en plein air. C’est essentiellement cet aspect de sortie dans la campagne (où sont situées les tombes) qui reste dans l’actuelle fête de Qingming, avec l’utilisation de branches de saule pour leurs vertus d’écarter la mauvaise chance.

 Mon premier souvenir de la fête Qing ming est une branche de saule  sur les cheveux d’ une jeune fille : c’est la tradition de cette fête de notre région. Il y a un proverbe de ma région Anhui “ Si on ne porte pas le saule pendant le Qingming,  on devient  un chien dans une autre vie”

 Pendant cette période solaire, il y a “Hanshi(寒食) “. C’était le jour où on mangeait froid en  l’honneur de Jiezitui, un  personnage de l’antiquité. Dans la légende,  “Hanshi” était le jour  où Jiezitui était mort dans le feu qui avait été allumé par le duc Wen de Jin (un nom de pays dans l’antiquité,  l’époque des Printemps et des Automnes,770 av.JC-221av.JC). Le lendemain, le duc Wen de Jin  fit les rites de  sacrifices auprès d’ un saule où Jiezitui était mort. Puis il donna l’interdiction d’allumer aucun feu lors de l’anniversaire de sa mort  et nomma le jour après “Qingming”.

En Chine du temps ancien, les rites de sacrifices aux ancêtres étaient très importants, on retournait chez soi de loin pour la cérémonie sacrificielle. La coutume de la visite aux tombes familiales et   du repas froid sont devenus l’activité essentielle du jour de Qīngmíng, et a été  fixée sous les Tang  ( l’époque de Chine, de 618 à 907).
Sortir dans la campagne, visiter les tombes familiales et manger froid sont les activités de Qingming, On les pratique toujours.
Pour les aliments qu’on mange froid pendant la période de Qingming, on pensera   au “run bing”. Dans mon pays natal, on mange le “qing bin”, un type de pain cuit à la vapeur contenant le jus des herbes du printemps.

“Qingming jie” est devenu un jour férié en République populaire de Chine depuis 2008.On fait le pont pour trois jours. Ça permet une sortie loin.
Le champ où mon père est enterré, va accueillir ma famille dans quelques jours, il y aura de la nouvelle terre sur la tombe et  en mon nom, mes frères et soeurs vont arracher les herbes autour de la tombe…

Ce congé permet une  longue sortie , mais pas pour moi … Comme je suis en France,  allumer trois encens et des bougies sera tout ce que je pourrai faire, ici.

 

Sources photos N.1 http://baike.so.com/doc/3212785-3385771.html
                         N.2 http://www.022net.com/Page/Key_News/key_scgz/qingmingjie.html
Sources texte : https://fr.wikipedia.org/wiki/Qingmingjie
http://baike.baidu.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *