La saison d’Halloween aux Etats-Unis

par Amelia WELLER

Depuis mon enfance, la saison de l’automne était toujours ma saison préférée. J’aimais le changement de couleur des feuilles dans les arbres, le froid piquant qui rend nécessaire les pulls de laines et les écharpes épaisses, et surtout la fête de l’Halloween que tout le monde anticipent, pour qu’ils puissent s’habiller en costume et gagner des bonbons (selon les enfants) ou fêter pendant toute la nuit du 31 octobre (selon les grands).

Pour les Américains, la fête de l’Halloween est devenue un vrai phénomène mondial. Chaque année il semble que, dès le premier jour de l’automne, tous les magasins commencent à avoir en stock tout ce qu’il faut pour la saison : des décorations en plastique  de squelettes, de citrouilles d’Halloween, de sorcières, et de fantômes, des costumes pour les enfants (et même pour les adultes) et surtout des bonbons pour “aller faire la tournée des maisons.” Même si cette fête à des racines irlandaises, elle a été appropriée aux États-Unis, où elle a une très grande réputation.
Plusieurs traditions sont associées à cette fête, et même au mois entier d’octobre, pour se mettre dans l’esprit de l’Halloween, y compris regarder des émissions spéciales à la télé et les films d’horreurs au cinéma, cuisiner des friandises (surtout celles aux saveurs de pomme et cannelle, de pomme et caramel, et de citrouille épicée), faire des fêtes de costumes, et décorer la maison avec des toiles d’araignées, des lumières colorisés, et toutes sortes de monstres: à l’intérieur et à l’extérieur, tous en prévision du 31 octobre où tous les enfants font la tournée des maisons, costumés, pour gagner des bonbons: la tradition la plus grande et la plus célèbre associée à la fête de l’Halloween.

                      

Ces coutumes qui entourent la fête de l’Halloween ont même donné naissance à une culture répandue qui s’intéresse à cette fête, une culture parfois liée au confort et au bien être personnel (avec un jus de pomme chaud par exemple) et parfois suscitant la peur et le plaisir qui vient pour certains,  après avoir été choqués.

 

Une partie de cette culture qui s’intéresse à la peur inclut bien sûr les films d’horreur et des émissions de télévision. Le cinéma d’horreur fascinait des gens depuis longtemps, aux États-Unis et sans doute ailleurs, mais depuis la sortie du film américain célèbre « Twilight, » basé sur le roman de Stephenie Meyer du même titre, les vampires, les loups-garous et les autres types de monstres surnaturels (dont il s’agit dans le roman de Madame Meyer) sont devenus très populaires comme sujets et ont apparu beaucoup plus souvent dans les films, les séries et les émissions de télévision aux États-Unis qui sont souvent regardés pendant la saison de l’Halloween. Un exemple très connu d’un de ces types d’émissions est la série qui s’appelle « American Horror Story, » qui a gagné plusieurs millions de téléspectateurs depuis sa sortie au mois d’octobre en 2011, et qui concerne toujours un sujet bizarre, effrayant et/ou tabou pendant chaque saison. Surtout pour cette série populaire, le but est de choquer ses téléspectateurs et c’est ce but qui est une des raisons de son grand succès, particulièrement pendant la saison de l’Halloween.

Quelques coutumes que j’aime beaucoup sont de sculpter des citrouilles, de cuisiner des “recettes de confort,” et bien sûr: de fêter avec mes amis. Même si la fête de l’Halloween a son côté effrayant, elle a aussi son côté de confort.

 

Sources :

https://en.wikipedia.org/wiki/American_Horror_Story#Asylum_.282012.E2.80.9313.29 )

Une réflexion sur “ La saison d’Halloween aux Etats-Unis ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *