Sud – Nord : la variété de la gastronomie se trouve dans chaque repas

par TBCN

Le Vietnam – un pays de culture dont la diversité porte la couleur particulière des moeurs de chaque région. Comme le proverbe que j’entends souvent, dit : “L’habitude vient en mangeant”. En effet, la façon la plus simple pour connaître facilement la générale culture générale  d’une région est le repas. C’est la raison pour laquelle, j’utilise les images du repas comme le symbole de la culture de mon pays. On va ensemble découvrir le goût et sentir les odeurs via chaque plat.

Tout d’abord, pour saisir facilement la gastronomie de mon pays, je voudrais vous présenter un peu d’histoire et de  géographie. Puisque le Vietnam a déjà passé cent ans sous la domination des envahisseurs étrangers et mille cent ans  sous  celle des Chinois, notre gastronomie est influencée par la culture orientale et occidentale. Malgré cela, on a pu garder la caractéristique des ingrédients des plats traditionnels. En outre, comme les autres pays du monde, le Vietnam a deux très grandes régions avec leur propre température. Au Nord, il y a quatre saisons plus distinctes : printemps, été, automne, et hiver tandis qu’au sud, il y a deux saisons principales : celle de la pluie et celle de la sécheresse. Pour cette raison, la différence de la gastronomie change du nord au sud.

Le raffinement de la gastronomie du Nord.

Le nord était le lieu où les ancêtres se sont installés depuis plus longtemps dont la nourriture et les vêtements choisis soigneusement, sont devenus standards et irremplaçables. Les Nordistes préfèrent des mets frugaux, légers et moins acides. Les plats caractéristiques du nord comprennent le Bun Cha de Hanoi, le Pho, le vermicelle du riz au bouillon de poulet, le gâteau frit garni de crevettes de Ho Tay, le vermicelle du riz aux ampullaires ( types d’escargots) , la viande congelée, le vermicelle sauté aux crabes, et le riz gluant jeune en granules aplaties,etc.

Un plat nordiste complet
le riz gluant dans un bambou grillé

Les habitants au nord distinguent beaucoup de mets de fêtes comme le Réveillon, le Nouvel An,etc. Mais en réalité, pour les jours de repos, ce ne sont pas que des plats qui dominent les repas car la vraie particularité nordique est les gâteaux au riz, les confitures : la confiture de  pancovier, le flan de riz lardé, le gâteau de riz vert. Ces sucreries ne nous écoeurent pas bien au contraire, elles nous apportent beaucoup d’enthousiasme, plus particulièrement, elles constituent les beaux souvenirs de l’enfance de chaque Nordiste.

les pancoviers
le riz gluant jeune en granules aplaties

 

 

 

 

 

 

 

 

La diversité de la gastronomie du Sud.

 

La soupe de Nam Vang

La nourriture au Sud est plus simple, pas apprêtée, comme les gens ici qui sont honnêtes et modestes. La diversité des mets sudistes se transforme étonnamment  en goût sucré, épicé ou gras  avec l’eau de coco. Les plats typiques utilisent beaucoup de douceur : le gâteau de riz ( gâteau à pâte levée, banh in, banh it,…), la compote liquide ( compote de riz gluant, compote de banane,…),le riz gluant ( riz gluant du poulet), la brochette au boeuf, la soupe, qui ont tous de l’eau de coco ou du granulé dans la recette pour augmenter le goût sucré et gras. En outre, il y a aussi des mets particuliers comme l’ophiocéphale maculé ( sorte de poisson) grillé cachée sous des pailles, les nems, les rouleaux au printemps, les nouilles sautées, la soupe de Nam Vang,etc.

les nems
Les nouilles sautées aux légumes du viande

 

 

 

la fondue sudiste complète
Nouilles sautées aux crevettes
Riz avec viande grillée et Nuoc Mam

 

 

 

 

 

 

 

 

Bun Bo Hue

Bien que la caractéristique des mets de chaque région soit différente, il existe toujours une similarité dans chaque ingrédient, dans les principes de fabrication: le nuoc mam (la sauce de poisson), les légumes riches, les assaisonnements variés pour convenir au goût du plat.

En une phrase, une fois que l’on savoure un plat vietnamien, on aura beaucoup d’émotions différentes pour chaque gorgée : la nostalgie, l’enchantement, la curiosité,…  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *