Les Japonais sont-ils timides ?

Par N. SATO

 Je sais que les étrangers disent ou considèrent que les Japonais sont timides. Cependant, ce cliché des Japonais me semble correct et bizarre à la fois. “La timidité japonaise” pour les étrangers peut-être ne reflète pas la timidité mais d’autres choses pour les Japonais. Que l’interprétation de cette timidité par les étrangers soit vraie ou fausse, il est fortement possible que la timidité japonaise éloigne les étrangers des Japonais selon la difficulté d’intégration dans la société japonaise que mes amis étrangers trouvent. Du fait que le nombre d’étrangers qui rendent visite au Japon et y habitent augmente rapidement depuis quelques années, la séparation entre les étrangers et les Japonais au Japon est ce qui m’inquiète et c’est ce pourquoi j’ai choisi ce thème.

 Dans ce blog, j’aimerais bien analyser cette séparation à en relation avec l’idéologie et à la culture japonaise et proposer quelques situations où les étrangers peuvent finalement s’unir  avec des Japonais.

 Tout d’abord, je voudrais montrer quelques statistiques sur les étrangers au Japon afin de vous expliquer leur actualité dans la société japonaise. Ensuite, je vais vous parler de la timidité japonaise en présentant des idéologies japonaises et la langue japonaise pour savoir la raison pour laquelle les étrangers au Japon ont des difficultés à se lier aux les Japonais. Au final, je vais vous suggérer “Izakaya” et “Sento” comme des endroits qui peuvent aider les étrangers à se rapprocher des Japonais.

 Selon les statistiques de JNTO, la présence de visiteurs étrangers au Japon continue à monter depuis 2012 et elle s’est élevée à environ 32 millions en 2018.  “Le nombre d’habitants étrangers au Japon a augmenté jusqu’à 2,63 millions en 2018 et c’était la plus grande augmentation depuis 1959” (cf le journal Asahi, 2018). Ainsi que ces statistiques le montrent, l’accueil des étrangers au Japon est un phénomène moderne pour le Japon. Selon le quotidien régional Ouest-France, le nombre d’étrangers au Japon continuera à évoluer en plus dans l’avenir proche en accueillant des migrants pour couvrir le besoin de main-d’oeuvre à cause du vieillissement de la société japonaise.

 A supposer que des conflits culturels se produisent avec l’augmentation de visiteurs étrangers au Japon, il faut considérer les problèmes des étrangers surtout quant à l’intégration dans la société. Comme je viens d’expliquer que la timidité japonaise peut-être la cause de difficultés relationnelles entre les étrangers et les Japonais, je vais ensuite en discuter.

 Selon cet article lu sur Internet (1) ce que les étrangers interprètent comme la timidité japonaise est l’hésitation de présenter directement leurs opinions et sentiments. Les Japonais ont tendance à éviter de dire directement ce qu’ils pensent aux autres de peur qu’ils provoquent initialement des conflits avec les autres. Cette hésitation est, en effet, une de politesse dans la société japonaise. Le niveau de ce comportement est proportionnel à la proximité avec les gens. Les Japonais sont plus décontractés en abandonnant leur attitude formelle avec des gens dont ils se sentent proches alors qu’ils la gardent encore lors de la communication avec des gens inconnus. Comme les étrangers agissent autrement en raison de leurs différences culturelles, les Japonais accentuent leur expression de politesse même si la politesse n’est pas forcément partagée avec les étrangers. En conséquence, cette action japonaise au nom de la politesse est interprétée comme la timidité japonaise.

 A supposer qu’il soit indispensable d’employer la politesse dans la société hiérarchique chez les Japonais, elle soutient leur relation humaine dans une certaine mesure. Cependant comme je mentionne ci-dessus, elle peut rendre les étrangers confus par rapport à la mentalité japonaise. Il me paraît qu’elle n’est plus un outil efficace surtout dans la vie contemporaine où les Japonais forment un peuple moins homogène. Je trouve important que les Japonais se rendent compte que la politesse peut fragiliser la relation avec des étrangers, et que les étrangers sont plus à l’aise en parlant avec des Japonais sans elle. En revanche, ce que je conseille aux étrangers quant au rapprochement avec les Japonais est d’aller où ils sont plus décontractés : l’Izakaya et le Sento par exemple. 

L’ambiance d’un Izakaya

L’Izakaya est un restaurant japonais combiné avec un bar où les Japonais passent un moment avec leurs amis, collègues et familles en mangeant les repas et buvant de l’alcool. Il signifie exactement “l’endroit où il y a de l’alcool”. Bien  que l’alcool soit mal pour notre santé, il les aide à se désinhiber dans l’activité sociale. La raison pour laquelle je recommande l’Izakaya aux étrangers est la proximité aux autres. La plupart des Izakayas préparent des endroits où nous partageons la même table avec des gens inconnus, et je trouve que c’est son caractère unique. Grâce à son style, la communication, même le partage des repas et de l’alcool, avec des voisins peut arriver. Il est possible de faire de nouvelles connaissances avec des serveurs et d’autres visiteurs après que vous fréquentiez régulièrement un Izakaya favori.

 Par ailleurs, je vais vous donner un conseil : allez au Sento surtout si vous n’aimez pas l’alcool.

L’entrée du Sento

“Le Sento” – Selon Le Ministre de Santé, Labeur et Sociale du Japon, le Sento est “le bain-douche public, un endroit qui est utiliser quotidiennement pour la nécessité sanitaire des habitants locaux. Vous pouvez vous baigner pour un prix déterminé par chaque département, environ 3 euros. Pour les Japonais, se baigner dans un bain public est une activité habituelle. Comme il y a une expression japonaise disant que “On a pris un bain ensemble” pour montrer une amitié proche, se baigner est un moyen de rapprocher la distance avec des autres parmi les Japonais. Lorsque j’étais au Japon, il y avait un Sento juste à côté de mon appartement. Je l’ai utilisé même si je pouvais prendre un bain chez moi. Je ne l’utilisais pas seulement pour me baigner dans un bain plus grand mais aussi pour avoir de petites conversations avec des dames locales et le propriétaire du Sento. A la différence de l’Onsen qui est aussi une sorte de bain public, beaucoup d’usagers sont locaux et aller au Sento est dans leur routine quotidienne. Ainsi, d’après moi, le Sento peut vous donner une opportunité de vous familiariser avec votre voisinage et avoir de nouvelles relations sociales.

 D’autre part, vous pouvez simplement apprécier l’ambiance et le bâtiment historique du Sento car ce n’est pas rare qu’un Sento garde encore son architecture originaire construite au vingtième siècle sans avoir été modernisée. Ce serait une expérience de la culture japonaise de cette époque-là pour vous.

 Pour terminer, j’ai discuté ici par rapport à un aspect de la culture japonaise – la timidité en abordant qu’elle est problématique lors de la communication inter-culturelle. Personnellement ça me perturbe lorsque la timidité pour être poli ne fonctionne pas bien avec qui ne la connaît pas. L’habitude d’être timide des Japonais est donc la mienne sans doute. En écrivant ce blog, je souhaiterais que vous soyez intéressés à la culture japonaise et que vous ayez de la chance d’aller dans mon pays pour vous en assurer de vos propres yeux. Le plus important, c’est que nous fassions des expériences en réalité pour constater les témoignages que vous entendez.

 

Citations:

[Consulté le 6 avril 2019]

[consulté le 27 mars 2019]

[consulté le 27 mars 2019]

[consulté le 31 mars 2019]

[consulté le 6 avril 2019]

[consulté le 6 avril 2019]

 

Ressources:

  • La timidité japonaise

http://www.ritsumei.ac.jp/acd/cg/ir/college/bulletin/Vol.22-2/08_Kimura.pdf

http://u-note.me/note/47506034

http://japanization.org/les-origines-complexes-de-la-politesse-des-japonais/

  • Sento

https://ja.wikipedia.org/wiki/銭湯

https://www.mhlw.go.jp/toukei/saikin/hw/eisei_houkoku/17/

 

Photos:

(2) https://www.flickr.com/photos/johnsonwang/5990392205/in/photolist-a8mjUe-4bNCAR-24FYMqh-Eyy4q5-24KKtsp-4bSyhJ-4bT6fw-owFqaX-oP8Jgy-6UK7sQ-oP8JL1-owEFXH-owEK3S-owEJQY-dp4C5i-owEFYK-oP8Jx5-dp4Geh-owEKgs-owFqD2-oM8M4o-9Fe2TK-owEFGc-dp4HVU-24KKuf6-6eMHDu-owEK6N-21BeNc3-Eyy4Af-24FYN6q-24FYNLJ-anjGC9-angN56-21BeMNC-dp4xLa-9FgXvN-5m7hHQ-oPasdF-dp4Lbf-dp4wSX-bTygWz-9FeePR-dp4K2L-9FdVcg-dp4JcG-dp4FZW-pmeiDi-7woE9E-21BeMmW-9Fe9Qg

 

(3) https://www.flickr.com/photos/amehare/290584904/in/photolist-rFjLy-amTey2-5nbjRM-64Yyo4-57g4uc-kKrkhc-SLXVRV-7if5Ld-pqdUDs-deAXjT-6PaDX7-gSYG5S-95zg4P-62Fg3o-d1JX5f-hCimJR-51e2ZJ-5yLaP3-e9xM7f-7cuybo-o3ocPL-8Va5KQ-prT1hj-89goXh-nH6PJo-5tLEjq-brKdhB-GDAwC-nJM4K7-b74noR-cLwCRL-7K7n9Z-7Za3P3-e11BhZ-5kAtDv-4kaZLb-9Qu6J9-653Rd9-5oEA1u-6Bhn6e-kTGpQx-3utiE7-e2RTTL-a8Cxid-pHf7QV-2b1MepT-bqa9p1-a3KypU-hCifjM-6dFP7Y

Une réflexion sur “ Les Japonais sont-ils timides ? ”

  • 6 mai 2019 à 2 h 36 min
    Permalink

    Merci pour cet article riche en informations et en conseils. C’est un témoignage précieux qui peut aider de nombreux étrangers dans leur processus d’intégration au Japon.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *