Sauver les espèces en voie de disparition au Cambodge

par Mesaphanmei Ravut

Le Cambodge, mon pays, est un pays riche en culture, art et musique mais il y a une beauté là qui n’est pas le résultat de mains humaines, c’est celle de sa nature ! Ainsi, mon article va vous présenter la richesse du patrimoine naturel du Cambodge, le cycle de sa vie et certaines espèces animales en voie de disparition. 

 

De nombreuses espèces animales se trouvent en danger dans notre planète. Le problème vient de la chasse abusive et  surtout du réchauffement climatique qui a détruit leur habitat.

On voit aux pays d’Asie du Sud-est que le Cambodge est un petit pays, mais  à l’intérieur de nos frontières, nous avons de nombreux écosystèmes différents : la forêt sèche des plaines du nord de pays, la forêt tropicale de la montagne Cardamome (Phnum Kravanh), et la voie navigable du lac Tonlé Sap et du fleuve Mékong. Chaque région constitue un écosystème unique, une communauté biologique de plantes et d’animaux et l’environnement où ils vivent. Au sein de ces écosystèmes vit une riche diversité de la vie animale. Le Cambodge abrite plus de 200 espèces de mammifères, plus de 600 espèces d’oiseaux, 173 espèces de reptiles, au moins 1285 espèces de poissons, et des dizaines de milliers d’espèces d’insectes, dont beaucoup n’ont jamais été découverts par des scientifiques.

 Malheureusement, depuis longtemps, il y avait de très nombreuses espèces  parmi la faune qui ont été chassé abusivement  par les humains afin de faire le trafic illégal  d’espèces animales ou l’approvisionnement de leur consommation quotidienne et des fois, ils les ont pris pour les nourrir dans leur maison. 

Ils ont causé l’extrême faiblesse du nombre d’animaux aujourd’hui. D’ailleurs, la chasse illégale qui utilise le  poison est l’une des plus grandes menaces pour la faune sauvage du nord du Cambodge. Parfois, certaines personnes dans ces régions ne comprennent pas les impacts négatifs que le poison peut avoir sur les humains et la faune.  Des gens empoisonnent les petits étangs, mais ces zones sont très importantes pour que de nombreuses espèces trouvent de la nourriture, en particulier pendant la saison sèche. Lorsque ces individus utilisent du poison dans des étangs, ils peuvent tuer des poissons, des grenouilles et d’autres proies qui affectent ensuite tous les autres animaux qui s’y nourrissent. Parmi les animaux menacés par les activités humaines et le réchauffement climatique se trouvent :
Les ibis géants (Pseudibis gigantea), les crocodiles siamois, les vautours, les paons verts, les gibbons, les éléphants sauvages d’Asie, etc..,, 

On peut dire “qu’après la pluie, le ciel s’est dégagé “, il existe encore des problèmes mais en même temps nous avons essayé de trouver des solutions efficaces afin de sauver notre faune et notre nature. Nous avons plusieurs organisations locales et internationales qui participent à des études, des soins et des protections sur notre biodiversité dans les endroits différents à travers notre pays. 

Le Parc zoologique de Phnom Tamao est un centre de sauvetage qui  abrite plus de 1000 autres animaux indigènes, comme les loutres à peau lisse, les cerfs élaphe, les sambars, les muntjacs, les crocodiles, les espèces en danger critique tels que les Rucervus eldii ou Eld’s Deer, les macaques crabier (Macaca fascicularis), les binturongs, etc. Ce sont des animaux originaires du Cambodge et qui ont été confisqués du commerce illégal d’espèces sauvages. Certains animaux étaient malades, blessés ou trop habitués à l’homme, nous ne pouvons pas les ramener à la nature, alors nous en prenons soin ici.

Les forêts d’Angkor n’ont pas seulement la beauté et le mystère de nos temples antiques mais elles étaient autrefois peuplées d’espèces sauvages et jusqu’à aujourd’hui. 

Tonlé Sap abrite environ 14 espèces différentes de couleuvres d’eau. Prek Toal se trouve à l’extrémité nord-ouest de Tonlé Sap, une zone protégée réservée à la faune. Chaque année, des milliers d’oiseaux aquatiques migrent également dans la forêt inondée de Prek Toal pour trouver de la nourriture, construire leurs nids et élever leurs petits. C’est un endroit magnifique. Prek Toal est l’une des réserves de faune les plus importantes au monde.

La forêt de la province de Mondulkiri où il y a des centaines d’éléphants sauvages d’Asie  est magnifique et unique.

Betreed est un site d’écotourisme situé près de Phnom Tanaot, dans la province de Preah Vihear abrite surtout les paons verts et autres exemples de biodiversité.

La montagne de la Cardamome (Phnum Kravanh), c’est l’une des dernières étendues sauvages du Cambodge. Ces collines sont couvertes de forêts tropicales les plus vierges du pays, et les vallées et rivières cachées sont pleines de vie. Elle abrite les crocodiles siamois, c’est l’un des reptiles les plus rares au monde. 

Sources :
Les reportages d’animaux : https://www.faunainfocus.org

Géographie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Géographie_du_Cambodge#Topographie

Photo1: la culture, l’art, et la musique du cambodge

Photo2: ecosystem in cambodia 

Photo3: crocodile siamois au cambodge ; paons vert au cambodge ; gibbon au cambodge 

le vautour au cambodge ; ibis géant au cambodge ; éléphant sauvage au cambodge 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *