La richesse du paysage culturel du café colombien

par Roxana QUINTANA

La Colombie est un pays qui est reconnu pour la douceur de son café, la diversité de la nature et la culture et surtout pour ses incroyables paysages. En juin 2011 l’UNESCO (l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) a décidé de déclarer comme patrimoine mondial et culturel de l’humanité le Paysage Culturel du Café de la Colombie (PCCC). Par ses caractéristiques uniques dans le monde et les valeurs exceptionnelles, le paysage culturel du café n’a pas seulement une histoire et une esthétique incroyable mais également  une richesse naturelle unique.

Quelles sont ses caractéristiques exceptionnelles ? Pourquoi nous en  sommes si fiers ?

Ce paysage est constitué de six sites, de dix-huit centres urbains, 47 municipalités et 411 petites villes (veredas). La valeur la plus exceptionnelle que nous avons c’est l’effort humain qui se cache derrière les cultures magnifiques. Nos paysans ont lutté et se sont adaptés à une situation géographique de culture difficiles, ils ont réussi à établir une interaction respectueuse avec l’environnement. Développant un système économique importante pour notre société l’Axe caféier (El Eje cafetero); un paysage productif et un patrimoine durable et vivant.
C’est un paysage majoritairement rural cependant, on trouve également des espaces urbains . Cette région abrite des forêts natives, des couloirs biologiques, des volcans, des glaciers et des rivières, au même temps nous trouvons une grande variété des nuances de vert, caractéristiques de notre patrimoine. 

Des opportunités pour les citoyens

Après cette nomination au patrimoine culturel de  l’UNESCO, la région du café est devenue la plus célèbre au niveau international. Maintenant, nous recevons chaque année une grande quantité  de touristes qui sont attirés pour la magie de notre territoire, par la singularité de notre gastronomie traditionnelle et le gout d’un café précieusement récolté à la main. Ils apprécient aussi  la culture autochtone , les balcons coloniaux et colorés, ornés de belles fleurs ainsi que les œuvres d’art des artisans indigènes de notre région.

Les citoyens ont développé un vrai sentiment d’appartenance à notre richesse culturelle, architecturale, naturelle et productive. Cette mention a été une opportunité pour les Colombiens de redoubler leurs efforts et protéger l’environnement, travailler ensemble, générer des emplois et également encourager et consolider l’industrie colombienne à l’extérieur afin d’impulser les produits locaux dans le marché national et international.

La richesse de l’infrastructure

Une partie des habitants des départements de Risaralda, Caldas, Quindío et El norte del valle qui font partie de ce patrimoine, ont conservé l’architecture traditionnelle intacte qui est un mélange de l’architecture colonial espagnole et l’architecture autochtone « antioqueña », Aujourd’hui, ces belles maisons sont devenue des magasins artisanaux, des beaux hôtels, des cafés et bars, des musées ou des restaurants qui conservent toute la décoration autochtone et en plus qui aident l’économie de la région.

Une passion personnelle   

Pour moi, c’est un honneur d’habiter dans la région du café, dans laquelle on trouve tous les fruits et légumes qu’on peut imaginer, et aussi le fait de pouvoir profiterd’incroyables paysages où habitent une grande quantité d’animaux qui donnent vie et couleur à notre pays, nous  avons la responsabilité de garder une énorme partie de la biodiversité du monde.

En travaillant comme journaliste pour « Destino Café » qui est un journal touristique qui montre les lieux importants à ne pas manquer du triangle du café, afin de promouvoir l’industrie et la culture locale, j’ai vue l’importance du tourisme dans l’économie locale. 
En effet, ces lieux touristiques permettent de faire vivre des milliers des personnes, des familles complètes et créent des emplois dans toute la région, cependant, le bénéfice le plus important, sans aucun doute est l’héritage culturel, la préservation de notre histoire et le développement d’un capital social unique.

Photographies: Roxana Quintana 

Sources: https://whc.unesco.org/fr/list/1121/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paysage_culturel_du_caf%C3%A9_de_la_Colombie

Une réflexion sur “ La richesse du paysage culturel du café colombien ”

  • 17 avril 2020 à 0 h 08 min
    Permalink

    Excelente artículo sobre el Eje Cafetero, su producto estrella y la riqueza cultural de su gente excepcional y auténtica.
    Félicitations et très fiber de vous en rant qu’ambassadeur cultural.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *