La Tour de Léandre

par Ceren ALTUNTAS

J’ai choisi ce sujet car cet endroit est d’une grande importance pour moi, mais la plupart des gens d’Istanbul ne connaissent pas la valeur de ce beau monument. La tour de la Léandre est bâtie sur une petite île du détroit du Bosphore, au large du quartier d’Üsküdar, à Istanbul où je suis née et l’un des lieux qui fait Istanbul  à mes yeux. Pour moi cette tour fait un clin d’oeil aux navires qui passent la nuit.
Malgré les informations qu’on a  aujourd’hui ni le nom de l’architecte ni celui qui l’a  construit ne sont clairement connus. Mais nous savons que Damat İbrahim Pacha, l’un des architectes ottomans, a conçu la version en pierre de la tour de Léandre et que le calligraphe Rakım Efendi a dessiné la calligraphie dans la tour en 1857.

Histoire :


L’histoire de la Tour de Léandre remonte à l’époque avant Jésus-Christ. Lorsque nous regardons les preuves historiques, nous voyons que la tour a été mentionnée pour la première fois en 410 avant Jésus-Christ. La tour, construite par les Alkibiades athéniennes, servait à contrôler les navires traversant le Bosphore et à percevoir les taxes. 
Après qu’Istanbul est passée sous la domination romaine, au 12ème siècle, l’empereur byzantin Manuel Komnenos (I. Manuil) a renforcé le bâtiment avec des pierres , l’a transformé en bâtiment de défense et  a construit deux tours.L’une d’elle s’élevait dans le monastère de Mangana, c’est à dire sur le rivage du palais de Topkapı actuel, et l’autre sur la côte d’Üsküdar. Là où la tour de la Léandre se lève maintenant. Komnenos, qui  s’est enchaîné entre les deux tours, a ainsi pris le contrôle des navires passant le Bosphore.
Pendant la conquête d’Istanbul, les Vénitiens ont utilisé cette tour comme base et ont aidé les Byzantins.
Au XVème siècle, le Fatih Mehmet, après avoir conquis Istanbul, a transformé cette tour en château et a placé  des canons autour d’elle Grâce à la forte défense du Bosphore, ce chateau n’était plus nécessaire au fil du temps, il est devenu un centre d’exposition.
Après la conquête d’Istanbul, la tour a été détruite et un modèle en bois a été construit à sa place. Selon les archives, cette tour en bois a été détruite par un incendie en 1719.
En 1830 la tour a été utilisée comme centre de quarantaine lors de l’épidémie de choléra.
En 1920, la lanterne en forme de torche pour servir de phare a été remplacée par un système d’éclairage automatique.
En 1964 , la tour a été utilisée comme station de radio et  a été mise en service par le ministère de la défense puis en 1982 par les entreprises maritimes. 
Après cette date, la tour a été louée pour 49 ans.La tour de Léandre qui a conservé son aspect du siècle dernier, abrite un restaurant et de salle de mariage  avec une vue de son balcon dédié au tourisme. 

Maidens tower..

Mystérieux et romantiques : les secrets de la Tour de Léandre

Nous pouvons énumérer les anciens noms de la tour de Léandre : Arkla, Damalis et la tour de Leandros.Le premier nom de la tour est Arkla ou Arcla ce qui signifie «petit château».



La fin de la douleur du serpent 
La première légende, vient d’une fille d’un des rois byzantins et une prophétie faite à propos de la jeune fille : la princesse allait mourir à 18 ans à cause d’un serpent.En entendant cela, le roi a restauré la tour de l’île au milieu de la mer et l’a transformée en une zone où la princesse pouvait  vivre. Lorsque la princesse a eu 18 ans, le serpent se cachant dans une corbeille à raisins apportée par les femmes de chambre ou un panier de fleurs apporté par un jeune officier tombé amoureux de la princesse a atteint l’île et a tué la princesse.

Battal Gazi à la tour de Léandre
Une autre légende mentionnée est que Battal Gazi, figure mythique de l’islam, est tombé amoureux de la fille de l’Üsküdar, Tekfur pendant la période Seldjoukide. Tekfur, qui ne voulait pas de cette situation, a emprisonné sa fille dans la tour de Léandre; mais qui pouvait tenir Battal Gazi ? Après un sauvetage   aventureux, les amoureux se sont revus.

Douleur d’un chef grec
À l’époque de la Grèce antique, quand Istanbul était aux mains des Athéniens, il y eut un amiral nommé Chares ou un roi nommé Kharis.  Quand, Damalis, l’épouse de cet amiral / roi, est décédée, celui-ci a construit un sarcophage en marbre pour sa femme Damalis dans la zone où se trouve la tour. Damalis est  l’un des anciens noms de la Tour de Léandre. connue aussi aujourd’hui sous le nom de Maiden’s Tower.

Amour immortel de Leandros
Il y a une autre légende qui vient de la mythologie grecque, mais c’est en fait une autre légende adaptée à la tour Selon ce qui est dit, il y avait l’un des temples d’Aphrodite où se trouve la tour aujourd’hui et une religieuse nommée Hero qui y vivait. Un jeune homme nommé Leandros est tombé amoureux de la religieuse et a nagé de la rive opposée à l’île où se trouvait le temple. Héro a mis le feu à l’île afin que Leandros ne perde pas son chemin. Un jour de tempête, le feu s’est éteint, Leandros s’est perdu en nageant et est mort par noyade. Entendant que son seul amour était mort, Hero n’a pas pu le supporter et s’est suicidée. 

Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_de_L%C3%A9andre

http://www.istanbul-city.fr/guide-istanbul/tour-de-leandre/

https://www.takvim.com.tr/yasam/2019/03/15/kiz-kulesi-nerede-kiz-kulesi-tarihcesi

https://www.beyaztarih.com/resimlerle-tarih/detay/7-maddede-kiz-kulesinin-tarihsel-seruveni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *