Les danses traditionnelles turques

par Yelda AKBULUT

Du fait de sa position géopolitique, la Turquie a de nombreuses cultures. Il est possible de voir cette richesse dans ses danses traditionnelles. Différentes danses de chaque région nous permettent également d’avoir une idée de la vie locale. Bien que venant d’une vieille tradition folklorique, ces danses suscitent toujours un vif intérêt. Alors que les individus participent à des activités culturelles, ils apprennent également  à agir au sein du groupe et en suivre les règles.
Moi, personnellement, j’adore me trouver dans les endroits bondés où l’on joue des danses folkloriques. Ces types d’événements nous permettent de rencontrer de  nouvelles personnes et partager avec plaisir des moments communs.
Danser avec des gens que je ne connaissais pas auparavant me procure un grand sentiment de partage de leurs douleurs et de leurs joies, chose que l’on ne trouve nulle part ailleurs. L’amour du pays et la nostalgie que nous avons oubliés à cause de la précipitation de la vie sont à nouveau ravivés dans nos âmes grâce à la musique et aux danses folkloriques. Pour moi, le folklore est un facteur qui contribue positivement à l’intégration sociale et améliore notre sentiment d’unité et de solidarité. En tant que Turcs, cela nous rend heureux de voir un grand nombre de personnes participer à ces évènements. Regarder les gens danser lors d’une fête me procure un immense plaisir. Mes émotions grandissent au fur et à mesure, avec le rythme.
Des milliers de danses folkloriques sont jouées dans tout notre pays, provenant souvent d’un passé lointain. Ces danses, la musique et les vêtements traditionnels reflètent les histoires locales. La musique et les mouvements, le rythme, engendrent entre nous une association émotionnelle inimaginable. Nous dansons pour célébrer les mariages, les fiançailles, lors de fêtes religieuses ou autres telles que le départ au service militaire ou les campagnes électorales.Maintenant, je vous invite à un voyage en Turquie à travers quelques échantillons de son folklore.

1. ZEYBEK
Histoire de cette danse  :

 Les « Zeybek » étaient des gens qui voyageaient de plaine en plaine, de montagne en montagne, s’occupaient des  pauvres et avaient une certaine autorité dans la région. Ils gardaient généralement un œil sur les oppresseurs ou les nouveaux riches puis fuyaient vers les montagnes pour échapper à la prison à cause d’un crime qu’ils avaient commis. Ils sont les opposants de l’autorité actuelle. D’autre part ,les « Efe », des sages.  Ils étaient les opposants de l’autorité de l’époque. Les « Efe », d’autre part, étaient les gens qui leur montraient les voies à suivre , les méthodes, enseignaient et résolvaient les différends en fonction de la situation.
Zeybek est dansé en cercle par des hommes habillés de couleurs vives qui tournent dans le sens contraire du soleil. Dans sa version la plus connue, l’ Efe ouvre les bras comme un aigle déploie ses ailes et se penche jusqu’à se toucher les genoux. En fait, Efe à ce moment-là  met en scène sa bravoure et son courage contre l’ennemi. C’est un jeu fréquemment joué en Anatolie occidentale.

2. KARSILAMA (L’Accueil)

L’« accueil », que les gens dansent ensemble se situe dans la région de Marmara, en particulier en Thrace. S’il est joué en groupe, les danseurs masculins et féminins forment deux rangées face à face, mais ne s’accrochent pas l’un à l’autre. Il arrive aussi qu’on tienne des tissus à la main et que les danseurs rebondissent au rythme des tambours, des flûtes et des clarinettes. Ainsi on veut exprimer la bienvenue (l’accueil). 

3.     HALAY

    Halay est une danse traditionnelle très ancienne mais qui est restée néanmoins très populaire. Ce folklore se situe en Anatolie, dans le sud et l’est de la Turquie. Il se joue en groupe aligné. Les danseurs se tiennent côte à côte, par le doigt, la main ou le bras. La première personne mène la danse. Elle tient un tissu coloré à la main et dirige la file. Les danseurs manifestent leur joie en poussant des cris aigus (zılgıt). C’est une danse très rythmée qui s’accélère petit à petit au son des tambours et des cris. Cette danse diffère beaucoup par son style suivant les régions. 

4. HORON

Se danse surtout à l’est de la Mer Noire. Les mouvements saccadés représentent les vagues nerveuses de la Mer Noire. Les danseurs alignés se tiennent fermement par les mains pour ne pas se lâcher. Bras écartés, ils bougent le buste et les épaules. Leurs jambes trépignent frénétiquement. C’est le son du tambour qui domine ainsi que celui du kemençe (sorte de petit violon). C’est un rythme endiablé et entraînant. On utilise parfois aussi la cornemuse turque (mey). Dans la région d’Artvin, la danse est plus rude et implique parfois des coups de pied. La tension des spectateurs monte jusqu’à l’apogée.

5. KASIK (La cuillère)

Elle est dansée par les hommes et par les femmes. On l’appelle ainsi car chaque danseur tient deux cuillères en bois pour scander le rythme (comme des castagnettes). Elle se danse dans de nombreuses régions de notre pays mais surtout en Anatolie centrale.

6. BARAK

Ce sont des danses folkloriques de la région où vivent les Barak Turkmènes, en Anatolie du Sud-Est, chacune contenant des chansons mélancoliques. Lorsque le tambour et la clarinette commencent à jouer, la danse démarre mais se fige un moment sans bouger. Un instant après, la tête du Halay se déplace avec un mouchoir dans les deux mains et commence la danse. Ensuite, le deuxième joueur, puis le troisième, le quatrième et tous les autres danseurs suivent. Cette danse représente en fait une migration, animée comme une caravane.

halay

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Turkish_Folk_Dance_Team.jpg

halay2

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Turkish_Festival_DC_2012_(8045141149).jpg

zeybek2

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Zeybek.jpg

zeybek

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Dursunbey_Barana_ekibi.jpg

horon

https://www.piqsels.com/sv/search?q=G%C3%BCm%C3%BC%C5%9Fhane

horon2

https://lesvacances.wordpress.com/2013/06/06/la-danse-traditionnelle-turque/amp/

https://lepetitjournal.com/istanbul/actualites/folklore-la-decouverte-du-halay-cette-danse-qui-fait-vibrer-la-turquie-entiere-83529

https://ipfs.io/ipfs/Qme2sLfe9ZMdiuWsEtajWMDzx6B7VbjzpSC2VWhtB6GoB

https://kabafii.com/halk-oyunlari-tarihi-ve-cesitleri-2829

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *