Culture et mode de vie des Dazagas

Par Adam OUMAR

Vivant en France depuis 2 ans, j’ai rencontré beaucoup d’étudiants étrangers d’Asie, d’Afrique du Nord et de l’Est. Systématiquement, on m’a demandé mes origines car je semblais à l’aise à la fois avec la culture d’Afrique subsaharienne et celle du Moyen-Orient. En effet, le Tchad est un pays d’Afrique centrale sans accès à la mer et  est un pays d’une superficie de 1 284 000 km2, s’étendant sur 1 700 km du nord au sud et 1 000 kms d’est en ouest. Le Tchad est le 5ème plus grand pays d’Afrique (et le 18ème au monde).

Carte du Tchad

Pays de peuplement très ancien comme en attestent les peintures et gravures rupestres du Tibesti, de l’Ennedi et Kanem, le Tchad fut pendant des siècles une zone de contact entre les Arabes d’Afrique du Nord et les populations de l’Afrique noire, et d’Afrique l’Est.

Le mot dazaga a pour origine le terme daza (qui caractérise l’éthnie), il est composé de « Daza » et du suffixe « Gâ» qui désigne quant à lui la langue pratiquée. En arabe cette ethnie est appelée Gourane.

Les Dazagaras (le peuple dazaga) vivent principalement au nord du Tchad dans le désert du Sahara. Ce peuple englobe l’ensemble des habitants de la région du Kanem, du massif du Tibesti et de ses environs, l’ensemble de ces peuples est appelé « gourane».

Mode de vie des Gouranes :

Traditionnellement, les Gouranes sont des éleveurs nomades qualifiés de peuple pastoral. En effet, ils ont pour habitude de suivre l’évolution des saisons et du climat pour traire leurs troupeaux. Ainsi, l’habitat le plus adapté à leur mode de vie est la maison en natte de pailles. Cette forme d’habitat est plus pratique pour un nomade car il est facile de le construire et de le défaire. En outre, les matériels sont facilement transportables. Aujourd’hui, certains Gouranes sont sédentarisés, ils ont pu bâtir des grandes villes qui sont entre autres : Moussoro, Faya, Fada, Bardaï, Kalaïte etc, villes au sein desquelles on trouve des habitats modernes.

Nomades en djellaba
Maisons en nattes de pailles 

 

À quoi ressemblent les paysages gouranes ?

Entre Tibesti et la région libyenne 

Du Niger jusqu’en Libye en passant par le Tchad, les Gouranes occupent un grand territoire. Ils occupent pratiquement tout le nord du Tchad, une partie du Sud de la Libye et une partie du Nord Est du Niger. Ils occupent un territoire de plus d’un million de km2. Les paysages gouranes sont caractérisés par un impressionnant désert. Ils sont caractérisés également par de splendides dunes de sables, des merveilleuses montagnes, grottes et plateaux, dont ceux de l’Ennedi qui viennent d’être récemment inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Dans le paysage gourane, les sites les plus emblématiques sont les Lacs d’Ounianga, le Guelta d’archeï, les gorges de Bachékélé et la palmeraie du Borkou. Partout dans le pays gourane, on trouve des oasis paradisiaques qui forcent l’admiration.

Lacs d’ Ounianga

   Langues et dialectes  :

Le dazaga est la  langue la plus courante dans le pays et ma langue maternelle .
Le dialecte des Dazagas ressemble fortement au Kanouri, il comporte deux variantes :

-Le Tegada qui est parlé au Tchad, au Niger, au Nigeria et en Libye.

-Le Dazaga qui est parlé au Tchad, au Niger, au Soudan et en Libye.

Il faut préciser que le Tchad compte 300 langues locales auxquelles viennent s’ajouter les langues officielles qui sont le Français et l’Arabe.

 NB : Il existe en Europe un autre peuple appelé Gorans, Ils résident dans la région des Monts Sar au sud du Kosovo, entre l’Albanie et la Macédoine. 

Situé au Nord de Kanem, ce village ressemble à celui où j’ai grandi 

Champ d’Hyphaene (genre de palmier qui comprend huit espèces, dont le palmier doum) 

Sources :

         RFI – Actualités, info, news en direct – Radio France Internationale

     Dazagada – Accueil | Facebook

         TOUBOU DU MONDE – Accueil | Facebook

      Iremam – MELLAL Lamia (ITRF) (cnrs.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *