Invitation à l’esthétique du Mont Fuji

Invitation à l’esthétique du Mont Fuji

Par Junko Suzuki

Le mont Fuji nous attire toujours. De même que la montagne Sainte-Victoire est le symbole du pays d’AIX, il est digne du symbole du Japon. Sa silhouette est parfaite et symétrique, sa présence est céleste et majestueuse. Etant donné que je suis née à Shizuoka située au pied du mont Fuji, je me suis sentie très proche de cette montagne depuis toute petite. J’habitais à côté de Tokyo pour mes études et mon métier, mais après avoir quitté mon travail et être rentrée dans  ma chambre qui  avait  une fenêtre par laquelle nous pouvions voir le mont Fuji, j’étais fascinée de nouveau par cette beauté. Ainsi, j’ai commencé à prendre des photos du mont Fuji. 

Dans ce blog, je vous ferai découvrir son esthétique en montrant ses photos que j’ai prises. Ensuite, je présenterai un lien entre le mont Fuji et  la montagne Sainte-Victoire

Le mont Fuji est la plus grande montagne au Japon qui mesure 3776 mètres qui se trouve sur la côte sud de l’île de Honshu au sud-ouest de Tokyo. En 2013, le mont Fuji a été inscrit comme patrimoine cultuel sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO avec son nom: Fujisan, lieu sacré et source d’inspiration artistique. Cette montagne est un volcan actif si bien que historiquement, sa dernière éruption remonte à 1707. Cependant, cela nous a provoqué de la déférence pour cette montagne. En tant que site d’importance spirituelle, les Japonais croient que nous pourrons obtenir une bonne santé, le bonheur et une meilleure prospérité en y montant. Chaque année, plus de 230 mille personnes vont conquérir le sommet, et de plus en plus d’étrangers souhaitent y monter. 

En revanche, pour la plupart des locaux, nous avons plutôt du plaisir à regarder sa silhouette variée qu’à monter sur la montagne, car nous ne pouvons pas voir le mont Fuji si nous y montons! Son image change selon la saison, le temps, et l’heure. Je voudrais exprimer mon opinion personnelle pour que nous puissions apprécier sa beauté.

La saison : Au printemps

A partir de la fin du mois de mars jusqu’au mois d’avril, les fleurs de cerisier nous entourent au Japon. Nous pouvons voir le paysage du mont Fuji où il reste encore de la neige sur le sommet de la montagne avec ces fleurs roses. 

L’heure : Le couchant

Le ciel embrasé nous permet de voir un merveilleux contraste entre le mont Fuji et les couleurs diverses telles que rouge, rose, jaune, doré, et bleu. La gradation qui s’étend au ciel et la silhouette du mont Fuji est très jolie. Mais faites attention! La couleur change tout de suite, si vous prenez une photo, il faut que vous déclenchiez l’obturateur rapidement!

Le temps : Le temps nuageux

La combinaison du mont Fuji et du nuage lenticulaire relève sa beauté. J’ai pris ces deux photos au nouvel an chinois il y a quatre ans. La  forme du nuage était d’abord comme le phénix, et ensuite cela s’est transformé en  tortue. J’étais vraiment contente, car le phénix est le symbole de la bonne chance et la tortue est le symbole de la longue vie dans mon pays.

Par ailleurs, s’il y avait un nuage au sommet de la montagne, nous l’appelons “le nuage du parapluie 笠雲(かさぐも)” car après être apparu sur le sommet du mont Fuji, il pleut souvent. Nous pouvons expliquer ce phénomène scientifiquement aujourd’hui, cependant nos ancêtres le connaissaient par expérience. Je me souviens que ma grand-mère se dépêchait de rentrer le linge après avoir vu ce nuage. 

Ayant trouvé ses charmes particuliers de nombreux artistes ont réalisé leur œuvre sous l’inspiration du mont Fuji. Ce motif est souvent trouvé dans l’estampe japonaise ukiyoe 浮世絵 (うきよえ). Les Trente-six vues du mont Fuji sont une série d’ estampes réalisée par Katsushika Hokusai en 1834. Grâce au Japonisme, à la mode entre les années 1860 et 1890 en France, de nombreux peintres impressionnistes tels que Claude Monet, Van Gogh, et Paul Cézanne étaient influencés par l’ukiyoe.
Dans la série de tableaux de la montagne Sainte-Victoire par Cézanne, nous pouvons trouver un tableau qui a une composition très ressemblant à l’une des estampes de Hokusai.( https://intojapanwaraku.com/art/1553/) .Ce tableau est plein du  respect pour Hokusai et un attachement pour son pays natal. Bien qu’ils aient vécu dans un pays différent, ces deux peintres avaient un point commun :  ils étaient charmés passionnément par une montagne symbolique dans leur pays.  

Je suis l’une de ceux qui ont été attirés par le mont Fuji. Et maintenant, grâce à la montagne Sainte-Victoire,  je sens un rapport fort entre mon pays et ma seconde patrie.

le mont Fuji
La Sainte Victoire

Sources : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Fuji

https://fr.wikipedia.org/wiki/Japonisme