L’histoire française dans l’Arkansas

Par Ariana AGUILAR

Un petit coin du monde touché par la France

L’état d’Arkansas se trouve au sud-est des Etats-Unis. Connu pour ses beaux paysages, cet état américain est plein de prairies, de forêts, et de fleuves. C’est pour cela que l’état s’appelle « The Natural State », ou l’état naturel, chez les Américains. Aujourd’hui, l’Arkansas compte trois millions d’habitants avec une histoire vraiment diverse. Moi, je suis née en Arkansas de parents qui ont immigré du Mexique et du Honduras. Quand je me présente aux Français, je dis toujours, « Je suis Américaine d’origine latino-américaine ». Comme je semble être plus latino-américaine qu’étasunienne, quelques personnes ne comprennent pas et ils commencent à me parler de leurs aventures en Amérique-Latine. Après cela, j’explique que je viens de l’état d’Arkansas, mais cela pose de problèmes aussi car certains ne connaissent rien sur mon état. Ce n’est pas étrange car il n’est pas un des états étasuniens très connus. Pourtant l’Arkansas a des racines françaises, fait, qui peut-être est étonnant pour beaucoup.

 

 

Avant de devenir un état des États-Unis, l’Arkansas a fait partie du territoire français, puis espagnol et finalement français encore une fois. Des colons espagnols et français sont venus pour s’y installer et pour chercher de la richesse. En fait, son nom vient de la mauvaise prononciation de la tribu « Arkansea », autrement connue comme les « Quapaws » des premiers explorateurs français. Ils étaient la tribu dominante native de cette région. Les Français ont signé des traités avec les Quapaws, qui leur étaient fidèles, pour se protéger contre leurs ennemis – notamment pendant la guerre de la Conquête contre les Britanniques et leur alliés amérindiens pour la prise de l’Amérique du Nord. Au delà de leur alliance militaire, leur relation était vraiment mutuellement bénéfique car sans les Amérindiennes, les Français n’auraient pas survécu en Arkansas à cause du climat sévère, des inondations, et des épidémies.

La première colonie permanente française en Arkansas a été établie par Henri de Tonti en 1686. En 1721, la colonie comptait 47 habitants français. De Tonti était italien de naissance, mais il a été élevé en France. Il a géré des affaires de commerce de peaux d’animaux provenant du Canada. La plupart des Français qui habitaient en Arkansas pendant cette époque travaillaient dans ce métier. En raison de leur présence, aujourd’hui plusieurs villes en Arkansas sont nommées en leur hommage. Tontitown, par exemple, est une petite ville au nord-ouest qui rend hommage à Henri de Tonti. La ville où j’habite, Fayetteville, a reçu son nom par les colons qui sont venus de Fayetteville, Tennessee. Ils ont nommé la ville comme celle de l’état de Tennessee. Cette ville-là a reçu son nom pour rendre hommage au Général Lafayette, un militaire français qui a aidé les Américains pendant la Révolution américaine contre les Britanniques. Fayetteville n’est pas le seul modèle, on peut trouver partout l’Arkansas des villes avec des noms propres et le suffixe « ville ». En outre, il existe une chaîne de montagnes qui traverse le nord-ouest de l’Arkansas qui s’appelle les « Ozarks ». Au fil du temps, cela est devenu un anglicisme, mais au début la chaîne était connue comme « Aux Arcs » par les Français parce que les montagnes ressemblaient à des arcs. Ce sont de petites racines françaises qui font partie de l’histoire de l’Arkansas.

En 1803, la France a vendu aux États-Unis le Territoire de Louisiane, dont l’Arkansas a fait partie, finalisant ainsi son destin géopolitique. Aujourd’hui ma région en Arkansas organise une fête chaque été célébrant ces racines européennes avec de la nourriture traditionnelle et avec des activités culturelles. Peut-être l’Arkansas ne sera jamais un des états les plus connus ou les plus visités des États-Unis, mais je suis d’avis que c’est important pour les Américains, et pour les Français également, de connaître la grande influence que la France a exercé sur le développement des États-Unis. En connaissant cela, les deux pays peuvent apprécier leur culture plus profondément.

Sources et photo:

http://www.encyclopediaofarkansas.net/encyclopedia/entry-detail.aspx?entryID=4974

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Ozarks

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Fayetteville,_Arkansas

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Flag_of_Arkansas.svg?uselang=fr

La saison d’Halloween aux Etats-Unis

par Amelia WELLER

Depuis mon enfance, la saison de l’automne était toujours ma saison préférée. J’aimais le changement de couleur des feuilles dans les arbres, le froid piquant qui rend nécessaire les pulls de laines et les écharpes épaisses, et surtout la fête de l’Halloween que tout le monde anticipent, pour qu’ils puissent s’habiller en costume et gagner des bonbons (selon les enfants) ou fêter pendant toute la nuit du 31 octobre (selon les grands).

Pour les Américains, la fête de l’Halloween est devenue un vrai phénomène mondial. Chaque année il semble que, dès le premier jour de l’automne, tous les magasins commencent à avoir en stock tout ce qu’il faut pour la saison : des décorations en plastique  de squelettes, de citrouilles d’Halloween, de sorcières, et de fantômes, des costumes pour les enfants (et même pour les adultes) et surtout des bonbons pour “aller faire la tournée des maisons.” Même si cette fête à des racines irlandaises, elle a été appropriée aux États-Unis, où elle a une très grande réputation.
Plusieurs traditions sont associées à cette fête, et même au mois entier d’octobre, pour se mettre dans l’esprit de l’Halloween, y compris regarder des émissions spéciales à la télé et les films d’horreurs au cinéma, cuisiner des friandises (surtout celles aux saveurs de pomme et cannelle, de pomme et caramel, et de citrouille épicée), faire des fêtes de costumes, et décorer la maison avec des toiles d’araignées, des lumières colorisés, et toutes sortes de monstres: à l’intérieur et à l’extérieur, tous en prévision du 31 octobre où tous les enfants font la tournée des maisons, costumés, pour gagner des bonbons: la tradition la plus grande et la plus célèbre associée à la fête de l’Halloween.

                      

Ces coutumes qui entourent la fête de l’Halloween ont même donné naissance à une culture répandue qui s’intéresse à cette fête, une culture parfois liée au confort et au bien être personnel (avec un jus de pomme chaud par exemple) et parfois suscitant la peur et le plaisir qui vient pour certains,  après avoir été choqués.

 

Une partie de cette culture qui s’intéresse à la peur inclut bien sûr les films d’horreur et des émissions de télévision. Le cinéma d’horreur fascinait des gens depuis longtemps, aux États-Unis et sans doute ailleurs, mais depuis la sortie du film américain célèbre « Twilight, » basé sur le roman de Stephenie Meyer du même titre, les vampires, les loups-garous et les autres types de monstres surnaturels (dont il s’agit dans le roman de Madame Meyer) sont devenus très populaires comme sujets et ont apparu beaucoup plus souvent dans les films, les séries et les émissions de télévision aux États-Unis qui sont souvent regardés pendant la saison de l’Halloween. Un exemple très connu d’un de ces types d’émissions est la série qui s’appelle « American Horror Story, » qui a gagné plusieurs millions de téléspectateurs depuis sa sortie au mois d’octobre en 2011, et qui concerne toujours un sujet bizarre, effrayant et/ou tabou pendant chaque saison. Surtout pour cette série populaire, le but est de choquer ses téléspectateurs et c’est ce but qui est une des raisons de son grand succès, particulièrement pendant la saison de l’Halloween.

Quelques coutumes que j’aime beaucoup sont de sculpter des citrouilles, de cuisiner des “recettes de confort,” et bien sûr: de fêter avec mes amis. Même si la fête de l’Halloween a son côté effrayant, elle a aussi son côté de confort.

 

Sources :

https://en.wikipedia.org/wiki/American_Horror_Story#Asylum_.282012.E2.80.9313.29 )

L’Académie Navale des Etats-Unis

Par Ellie Coxe

L’Académie Navale des Etats-Unis est située à Annapolis, Maryland. En anglais, il se traduit par “United States Naval Academy”. C’est une école militaire qui prépare des jeunes hommes et jeunes femmes pour la marine. Elle a été fondée le 10 octobre 1845.

Il y a 22 domaines d’études à cette école, mais elle est spécialisée dans la technologie. Elle est la deuxième plus anciennes des cinq écoles militaires des Etats-Unis. Elle est à 53 km à l’est de Washington, D.C. et à 42 km au sud-est de Baltimore. Les sports de la marine sont très importants, particulièrement le football américain.

Le football américain est un grand événement à Annapolis – personne veut conduire dans la ville centrale le samedi quand il y a un jeu, à cause de la circulation. Mais il y un jeu en particulier qui est un très grand événement. Les deux équipes qui jouent les uns contre les autres sont l’académie navale d’Annapolis et l’armée de West Point, New York. Ce jeu est  l’une des plus importantes compétitions traditionnelles des sports d’université. Tous les aspirants sont obligés d’aller à ce jeu. Même le Président des Etats-Unis assiste souvent à ce jeu. Pendant 14 ans, les marins ont battu l’équipe de l’armée. Finalement en 2016, l’armée est devenue la championne.  

Pour être accepté dans l’académie, il faut obtenir une nomination au Congrès ou Présidentielle. Il y avait 4,511 étudiants à l’académie en 2016, avec un taux d’entrée de 8%. Chaque étudiant avait fait une promesse de servir dans la marine pendant cinq ans après ils sont diplômés et c’est la raison pour laquelle toutes leurs études, les logements, et les coûts de leurs soins médicaux et dentaires sont complètement gratuits.

Chaque année en été, les étudiants doivent suivre huit semaines d’entraînement. Cet entraînement est prévu pour préparer les jeunes adultes pour les tâches de la prochaine année. Pendant les activités, les étudiants font ce qu’ils apprennent dans la classe.  

Les étudiants de première année suivent l’entraînement élémentaire pendant l’été avant leur première année de leurs études. Ils sont obligés de monter le monument de Herndon, qui est situé sur le campus. S’ils réussissent, ils ont un “droit de passage”, ce qui signifie qu’ils ont le respect et l’honneur des autres étudiants.

Cette tâche est un événement amusant et spécial que les habitants de notre ville et les touristes viennent regarder. Aussi, c’est une tradition que les étudiants de niveaux supérieurs mettent de la graisse sur le monument qui est alors beaucoup plus difficile à grimper pour les nouveaux étudiants. Cet événement est ouvert au public, mais il y a un autre événement des étudiants de première année qui n’est pas ouvert au public. Il s’appelle “Sea Trials” en anglais. En français il se traduit par “essais sur la mer”. Il est conçu pour les élèves de première année, mais il est aussi pour les étudiants plus âgés pour apprendre à former les jeunes étudiants. Ça dure pendant 14 heures et les défis testent le corps et l’esprit des étudiants.

Un autre aspect important de la marine est la dernière semaine du semestre. Il y a beaucoup d’activités pendant cette semaine particulièrement le jour de la remise des diplômes.

Mon événement préféré pendant cette semaine est la démonstration des avions à réaction. Ces avions s’appellent “les anges bleus” à cause de leur couleur.

En conclusion, l’académie navale est une fondation importante et historique pour la ville d’Annapolis, aussi bien que pour tous les Etats-Unis. Il est évident qu’on entraîne bien les étudiants bien et que ceux-ci travaillent dur. Je suis très fière d’habiter près de ces soldats qui servent mon pays avec courage et diligence.

 

 

Les sources:

https://www.forbes.com/colleges/united-states-naval-academy/

https://www.usna.edu/Training/_files/documents/Summer%20Training/USNAINST-1530.1C-U.S.-Naval-Academy-Midshipman-Summer-Training-Program.pdf

https://en.wikipedia.org/wiki/Army%E2%80%93Navy_Game

https://www.usna.edu/Student-Life/General-Information-for-Midshipmen.php

https://www.usna.edu/SpecialEvents/SeaTrials.php

Les photos: Flickr.com et Wikimedia Commons.

L’Outer Banks de la Caroline du Nord

Par Sara Satterfield

L’Outer Banks est une série de péninsules et d’îles juste au large de la côte de la Caroline du Nord, situé sur la côte est des États-Unis. Les premiers colons de l’Outer Banks sont venus d’Europe et ils ont établi une colonie en 1585. À ce moment-là, la population était juste de 120 personnes. Maintenant, il y a plus de 60,000 habitants qui vivent sur les 320 km de longueur, des côtes et l’Outer Banks est devenu une destination populaire pour les touristes du monde entier. Au début, il n’existait pas de ponts pour relier les îles entre elles, ou pour relier les îles du continent, donc les habitants de l’Outer Banks étaient vraiment coupés de la Caroline du Nord. Cependant, cet isolement aidait les “bankers” à développer leur propre culture et leur propre dialecte, qui s’appelle “brogue” (brogue sonne comme un accent britannique ou irlandais, pas un accent américain). Il y a beaucoup d’îles qui forment l’Outer Banks, mais il y en a quelques-unes qui sont plus populaires que d’autres.

Il y a un groupe de plages dans la partie du nord de l’Outer Banks qui s’appelle “Bodie Island”. Il y en a plusieurs villes célèbres dans ce groupe, mais la plus connue est “Kitty Hawk”. “Kitty Hawk” est connue grâce aux frères Wright qui ont été les premiers à voler dans un avion. Orville et Wilbur Wright ont volé avec succès le 17 décembre 1903 d’une grande dune de sable qui s’appelle “Big Kill Devil Hill”. Cet événement a changé le monde! “Bodie Island” est également connu pour avoir la plus grande formation de dune de sable qui est appelée “Jockey’s Ridge”. “Jockey’s Ridge” est situé dans “Nags Head” et il attire beaucoup d’athlètes qui peuvent faire des sports comme le deltaplane, faire voler des cerfs-volants, et faire du “sandboarding”. Les grandes collines et les vents forts rendent cette région parfaite pour faire des sports comme ceux-ci. Mais “Bodie Island” attire plus que des gens athlétiques! Il y a beaucoup de restaurants et de magasins, donc cette île accueille de nombreuses personnes venant de partout.

Une des îles plus connues dans l’Outer Banks est “Roanoke Island”. “Roanoke Island” est le site de la première colonie anglaise, qui a été établie par Sir Walter Scott en 1585. Cette colonie est connue pour deux raisons. La première raison est la naissance d’une petite fille. Virginia Dare est née en 1587 à Roanoke, devenant le premier enfant anglais à naître dans le Nouveau Monde. La deuxième raison pour laquelle cette île est célèbre est à cause de la disparition mystérieuse de la première colonie. Quelques colons sont retournés en Angleterre pour plus d’approvisionnements, et à leur retour à Roanoke, toute la colonie avait disparue. Le seul indice laissé derrière était le nom “CROATOAN” sur un arbre. “Croatoan” est une petite île près de “Roanoke Island” mais les colons n’étaient pas là non plus. À ce jour, l’emplacement de la première colonie reste un mystère, donc la colonie abandonnée est devenue connue comme “The Lost Colony” (la colonie perdue). Il y a une pièce de théâtre qui s’appelle “The Lost Colony” et plus de 4 millions de personnes l’ont vue. Cette pièce est une raison du développement du tourisme à “Roanoke Island”.

“Hatteras Island” était la première île à avoir une plage protégée par le gouvernement, et cette plage s’appelle “Cape Hatteras National Seashore”. Cette plage est protégée pour préserver la faune et le rivage lui-même. À cause de la protection gouvernementale, il n’y a pas de grandes industries ou d’entreprises, donc la plage intacte n’a pas beaucoup de construction ou de développement commercial. Beaucoup de touristes visitent “Hatteras Island” chaque année, mais il y a des endroits désignés pour eux. Sur la plage protégée, on peut trouver “Cape Hatteras Light”, qui est un phare reconnaissable par de grandes rayures noir et blanc. Ce phare a été construit en 1802 pour prévenir les naufrages et pour supprimer le surnom “cimetière de l’atlantique” de “Cape Hatteras National Seashore”.

L’Outer Banks englobe plus que ces trois îles, mais avec les barres de sable changeantes (à cause des tempêtes tropicales qui endommagent les barres de sable), le nombre exact d’îles est inconnu. Ces tempêtes n’empêchent  pas la visite de milliers de touristes chaque année.

 

Les photos: Wikimedia Commons

Les sources:

https://en.wikipedia.org/wiki/Outer_Banks

https://www.outerbanks.org

https://www.outerbanks.org/plan-your-trip/outer-banks-history/did-you-know/

https://en.wikipedia.org/wiki/Roanoke_Island

https://en.wikipedia.org/wiki/Cape_Hatteras_Light

Hershey, la plus douce ville du monde

Par Jennifer Paloni

Pour les Américains, le nom “Hershey” est très connu. C’est le nom d’un homme, d’une ville, et de la chose la plus populaire : un chocolat. Tous les habitants de Pennsylvanie ont visité Hersey et ont appris l’histoire de Milton Hershey à un moment ou à un autre.

Milton S. Hershey est l’homme qui a commencé la renommée de ce nom. Il est née en 1857 dans un petit village en Pennsylvanie. Après ses  courtes études, il était apprenti pour un fabricant de bonbons. Il a essayé de démarrer trois entreprises comme fabricant de bonbons  mais il a échoué. Son quatrième essai, une entreprise pour les caramels, a été un succès.  À l’exposition colombienne mondiale en 1893, il a développé une curiosité en proposant la fabrication de chocolats. Il a démarré une autre entreprise pour la fabrication de chocolats, et il a vendu son entreprise prospère. En 1905, l’entreprise qui deviendrait plus tard la plus grande fabrique du monde a ouvert. Elle s’appelle “Hershey’s.”

Milton Hershey a voulu créer un village et une communauté autour son usine. Il a créé son idée d’un village parfait, avec des maisons confortables, des moyens de pas chèrs, un système de bonnes écoles publiques et des activités pour les loisirs. Le village a été construit pendant la Grande Dépression, et le projet a créé plusieurs d’emplois.

Un autre projet dans ce nouveau village a été d’implanter un parc d’attractions. Peu de temps après,  des milliers de visiteurs sont venus dans le parc. Cette attraction touristique est devenue chaque année plus populaire.

Aujourd’hui, le parc s’appelle “Hersheypark.” Il y a plus de soixante-dix attractions, notamment treize montagnes russes, ainsi que des concerts et une grande promenade. Il y a aussi une autre attraction touristique qui s’appelle “Hershey’s Chocolate World,” ou en francais, “le monde du chocolat de Hershey.” On peut faire une dégustation de chocolat, visiter la grande usine, et créer une barre chocolatée originale.

La barre chocolatée de Hershey est la plus populaire barre chocolatée aux États-Unis. L’entreprise est très connue aussi pour les petits “Hershey’s Kisses,” ou son double de chocolat blanc “Hershey’s Hugs.” L’imagination de Hershey est très importante dans l’histoire de l’entreprise. Pendant la première guerre mondiale, ils ont fait une barre chocolatée qui s’est appelée “Field Ration D” pour l’armée des Etats-Unis. Ils ont fait aussi le “Tropical Chocolat Bar,” qui était résistant à la chaleur et est allé sur la Lune avec Apollo 15.  En 2007, pour célébrer le centenaire de l’entreprise, Hershey a fait le plus grand morceau de chocolat du monde. Il pesait plus que 13 600 kilogrammes. À l’usine, on peut acheter un morceau de chocolat qui pèse plus que 22 kilogrammes. Aujourd’hui, l’entreprise s’est développée en dans plus de soixante-dix pays, y compris la Chine, les Philippines, le Mexique, l’Inde, et les autres. L’objectif de Hershey de faire le chocolate abordable pour tous est réalisé.

Moi, je suis allée à Hershey pour la première fois quand j’étais très petite. Comme il y a des attractions avec les règles pour la taille d’un visiteur, la parc utilise des bonbons différents comme symbole pour classifier les enfants de tailles différentes. J’étais dans la plus petite catégorie qui s’appelle “Hershey’s Kisses.” Les autres catégories incluent “Reese’s,” “Twizzlers,” et “Jolly Ranchers.” Je n’ai pu apprécier beaucoup d’attractions. J’y suis retournée trois ou quatre fois. Je suis allée une autre fois avec mon école quand j’avais quatorze ans. J’étais dans l’orchestre, et nous avons joué à  dans une salle de musique à Hershey. Quand j’avais seize ans et j’ai obtenu mon permis de conduire, je suis allée à Hershey avec mes trois meilleures amies. C’est toujours une ville joyeuse et accueillante pour tous les visiteurs.

 

Sources 

https://www.hersheys.com/en_us/home.html

https://www.thehersheycompany.com/en_us/home.html

http://www.hersheypa.com/about_hershey/our_proud_history/index.php

https://goo.gl/RQvi7A

https://goo.gl/Jl9kx1

La réunion de la terre et de l’eau

Par Max Reinhardt

Connu comme la plus grande réunion de terre et d’eau dans le monde, Big Sur fait partie de la côte californienne et s’étend à environ 110 kilomètres. Le nom original de Big Sur était “el pais grande del sur” (« le grand pays du sud » en espagnol). Big Sur se trouve entre les villes de Carmel et San Simeon à l’endroit où les montagnes de Santa Lucia rencontrent l’océan Pacifique. Le point le plus élevé à Big Sur, le “Cone Peak”, mesure 1,571 m et se trouve à seulement 5 km de l’océan.

Ce qui est unique à propos de Big Sur c’est que cette région est la plus reculée de la Californie au point de vue du développement.  En effet, elle est placée sous la protection du « Big Sur Coastal Program » (Programme côtier local de Big Sur). Ce programme a été mis en place pour restreindre le développement. Il a été approuvé en 1981 et il est toujours considéré comme l’un des programmes les plus restrictifs de son genre. En tout cas, environ 60% de la région est sous la juridiction du gouvernement ou d’une agence privée qui n’autorise aucun développement. Quand on visite Big Sur, on a vraiment l’impression que cet endroit est encore complètement intact.

Au 20ème siècle, de nombreux écrivains et artistes américains comme Henry Miller, Ansel Adams*, Hunter S. Thompson*, et Robinson Jeffers* ont trouvé leur inspiration à Big Sur. L’écrivain célèbre Henry Miller a vécu à Big Sur pendant vingt ans. Pendant son séjour, il a écrit “Big Sur and the Oranges of Hieronymus Bosch” qui décrit les joies et les épreuves qu’il a vécues après s’être échappé de la vie moderne. En 1981, la bibliothèque Commémorative Henry Miller a été ouverte à Big Sur en son hommage.

Comme Big Sur est à seulement une heure et demi en voiture de mon université, Cal Poly à San Luis Obispo, j’essaie d’y aller au moins une fois par mois pour me perdre dans les forêts de Séquoias que l’on y trouve.  Pour moi, explorer Big Sur me permet d’échapper à la vie quotidienne, même si c’est juste pour un petit moment. C’est une occasion de retrouver un autre côté de la vie. Pour y arriver il n’y a qu’une seule route: Highway 1. Les stations-service sont rares et très chères. Il n’y a pas un très bon réseau internet. Et alors qu’il y a des hôtels pour passer la nuit, avec mes amis nous préférons  camper à Big Sur.  Par conséquent, il faut bien se préparer pour y aller. Pourtant, toute la préparation en vaut la peine.  En arrivant à Big Sur on se rend immédiatement compte de quelque chose de très spécial.

Malheureusement, le pont du canyon Pfeiffer s’est effondré le mois dernier après que des orages ont causé un glissement de boue important. Selon les experts, il faudra au moins neuf mois pour construire un nouveau pont. La seule façon de traverser le canyon maintenant est en hélicoptère. Presque tous les hôtels, les restaurants et les parcs d’État à Big Sur sont fermés pour le moment. Le département de transport de Californie a prévu que le nouveau pont serait construit d’ici le mois de septembre.

Si vous êtes en Californie et que vous avez la chance d’avoir une voiture, vous devriez visiter Big Sur. Mais en fait, je ferais mieux de ne pas trop parler aux autres de ce lieu magique.

* Ansel Adams était photographe, Hunter S. Thompson était écrivain, et Robinson Jeffers était poète.

http://www.bigsurcalifornia.org/

https://henrymiller.org/

http://www.sfgate.com/news/article/After-devastating-storms-new-trail-reconnects-11041466.php

http://www.smithsonianmag.com/travel/big-surs-california-dreamin-125475815/

https://web.archive.org/web/20100617070622/

http://sulcus.berkeley.edu/wjf/m/NaturalHistoryOfBigSur.pdf

La Californie: Le Nord ou Le Sud?

par Hillary Perelson

Quand vous imaginez la Californie, pensez-vous à un état avec beaucoup de belles  plages ou à une campagne avec plusieurs vignobles? Je suis née au nord de la Californie. J’ai passé toute ma vie là-bas. Mais aussi, j’ai visité le sud de la Californie souvent. J’ai vécu des stéréotypes directement. Personnellement, j’aime plus le nord mais mon avis est un peu biaisé. Maintenant je vous donnerai les moyens puis vous pourrez  connaître les différences.

 

La Californie est le troisième plus grand  état aux États-Unis. Aussi, il est ¾ de la taille de la France. Avec sa grande taille, il y a beaucoup de diversités. La diversité est la plus répandue entre le nord et le sud de la Californie. Les différences sont très évidentes. Il existe des différences entre la géographie, le coût de la vie, la politique, et aussi les stéréotypes. Les résidents de Californie reconnaissent les différences, et beaucoup ont la fierté d’être soit de “NorCal” ou “SoCal”.

La géographie est différente dans chaque région à cause du temps. Les deux parties de la Californie ont  beaucoup de diversités concernant les types de paysages. Ceux-ci inclus les montagnes, les plages, les vallées, et les déserts. Le Nord de la Californie est moins chaud que le sud et est brumeux près de la côte. Il a un peu de pluie, donc il a plus de forêts luxuriantes. Avec la bonne température toute l’année, il est l’endroit fait pour plusieurs cultures. C’est la raison pour laquelle il y a beaucoup de bons vins qui viennent de la Californie. Le nord de la Californie est souvent visité pour les attraits naturels comme les forêts de séquoias, les campagnes avec des vignobles, et les bons sentiers de randonnée. Mais, n’oubliez pas San Francisco, le comté de Sonoma, le comté de Napa, le Lac Tahoe, et toute sa  rugueuse beauté.

Le sud de la Californie est plus orienté par la chaleur. La température est toujours élevée et les plages sont les plus connues. C’est plus désertique. Il est également plus peuplé. ¾ de la 35,000,000 gens qui habitent en Californie, habitent dans le sud. Il est un région métropolitaine qui est connue pour Hollywood, Los Angeles, et beaucoup d’industries du divertissement.

La Californie est l’un des plus chers états aux États-Unis. Mais le nord de la Californie est visiblement plus cher que le sud de la Californie. Un appartement avec une seule chambre et une salle de bain à San Francisco vous coûtera environ $3 600, ou $2 536 dans une ville à proximité, qui s’appelle San Jose. Dans le sud de la Californie, dans la ville de Los Angeles, une chambre et une salle des bains vous coûtera environ $2 014, et presque $1 760 à San Diego. Dans le nord de la Californie, dans la ville de la Silicon Valley,  il y a beaucoup d’emplois dans l’industrie de la technologie comme Apple, Facebook, et Google.

La plus grande différence est chez les gens et les stéréotypes. Avec une  température différente, les activités que les personnes choisissent de faire sont très distinctes. L’histoire de chaque région  aussi à un impact sur les stéréotypes. Ici, je donne des exemples de certains stéréotypes connus.

Le Nord de la Californie a beaucoup  d’hippies, d’hipsters (1), de nerds de technologie (2), de végétaliens/végétariens, d’enthousiastes pour la conception holistique de la santé et de riches retraités. Les personnes du nord sont plus modérés, ils préfèrent entendre des critiques constructives que des mensonges.

Le gens dans le Sud sont considérés comme très superficiels.  Ils sont très orientés vers l’apparence et l’auto-promotion. Tous les habitants savent faire du skateboard  et du surf. Aussi si l’on habite ici, on verra des célébrités partout. Le sud de la Californie est l’endroit où l’on devrait aller si l’on veut devenir célèbre. Cependant, c’est aussi l’endroit où les rêves vont mourir. Étant proche de la frontière mexicaine, il y a beaucoup de problèmes de drogue et de violence de gangs.

En général,  il y a une rivalité amicale entre le nord et le sud. Les Californiens du Sud pensent que les Californiens du Nord sont des chardonnay-tourbillonnant libéraux qui sont provinciaux et fiers d’eux. Les Californiens du Nord pensent que les Californiens du Sud sont des hédonistes non cultivés qui sont trop concernés par les apparences. Les stéréotypes sont souvent exagérés et ne s’appliquent pas à tout le monde mais ils sont encore très populaires.

Il y a des différences entre la géographie, le coût de la vie et les stéréotypes, aussi bien que des petites différences avec les mots d’argot. En somme,  la Californie est un état qui est très divers et très tolérant La Californie est belle, et a quelque chose à offrir à tout le monde!

Notes:
(1)Des personnes qui suivent tous les nouvelles tendances de la mode
(2) Des personnes qui excellent dans le domaine technologique mais qui sont un peu arrogantes
Les sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Californie_du_Nord
https://fr.wikipedia.org/wiki/Californie_du_Sud
http://digitalcommons.calpoly.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1070&context=comssp
Les photos :
Golden Gate Bridge: https://www.flickr.com/photos/arballoimages/8484901562/in/photolist-dVMkCf-CcpPNp-n1i3GL-pHSupC-bdn9GZ-vM5GH1-qpZ8Mk-qmEwZv-d2YqP9-cPWrSb-pSao5p-n1gvrv-o4fRu5-diUENd-pw2pLS-zwscnZ-c9DdsS-HbtCbX-qcRAwm-qQa2VS-aWu89-hk8bxJ-a81Rhm-7EXaBa-m7kzKe-nu8tD7-dUkW9y-CiMj5N-BNwksK-pBKPBF-prm6DE-pnVzgB-dL6AS5-c51c3L-dUVY1U-Ce2SmY-prPmNo-oMpRVJ-7jGqD4-GiGkqN-a8T68-e5EM4o-dUhmjL-nKQdWh-pUgg6N-9djQGH-FAsDrN-5CqBj2-ETUsB7-gst6k5

Le football américain à Madison au Wisconsin

par Sarah Almquist

Si vous allez à Madison au Wisconsin en automne chaque samedi matin, vous pourrez voir une ville très vivante avec beaucoup de personnes habillées en rouge et blanc. La raison est que les samedis sont les jours des jeux de football américain pour l’University of Wisconsin-Madison. L’équipe s’appelle les Badgers (les blaireaux) et leur couleurs sont rouge et blanc.

Les personnes qui habitent au Wisconsin prennent  le sport du football américain sérieusement. L’état de Wisconsin a une équipe de football américain professionnelle qui s’appelle les Packers qui jouent au stade nommé le “Lambeau Field”. Tous les matchs sont complets comme ceux des Badgers. Les Badgers jouent sur un stade qui s’appelle Camp Randall. Le Camp Randall a une histoire intéressante et importante dans l’histoire des États-Unis.

La terre où Camp Randall est situé maintenant, était un centre d’entraînement militaire pendant la guerre de succession. En 1893 la terre a été donnée à l’université pour être utilisée comme piste d’athlétisme et en 1917 le stade a été construit mais il était plus petit que maintenant. Il y avait seulement l’espace pour dix mille personnes, aujourd’hui le Camp Randall peut accueillir quatre-vingt mille supporters. Le premier jeu au nouveau stade était contre l’University of Minnesota-Twin Cities Gophers (les gaufres), les Badgers ont gagné. Aujourd’hui le rival des Badgers est toujours les Gophers. Ils sont dans la même division et jouent une fois par an. Le Camp Randall est le troisième plus vieux stade aux Etats-Unis. Chaque samedi, en automne le stade est plein de supporters.img_6973

Les jours de match sont très animés à Madison. Les étudiants se réveillent à sept heures du matin pour un match qui commence à onze heure du matin. La première chose que les étudiants font le matin est qu’ils s’habillent avec leurs vêtements emblématiques de l’université. Il y a beaucoup de fêtes les jours de match. Les bars font des promotions sur les boissons alcoolisées, spécialement sur la bière. Pour les étudiants qui ont moins de vingt et un ans, il y a des fêtes dans les maisons d’étudiants. Plusieurs étudiants qui habitent dans une maison achète un tonnelet de bière et vendent la bière pour cinq dollars par verre. Les personnes vont dans beaucoup de maisons et bars avant le jeu.

À Camp Randall il y a une section seulement pour les étudiants de Madison avec quatorze mille sièges. Durant le jeu il y a beaucoup de traditions étudiantes. La plus populaire est après le troisième quart temps. Dans un jeu de football américain il y a quatre quarts temps. Chaque quart temps dure quinze minutes. Après le troisième quart temps,  il y a une tradition appelée “Jump Around” : quand l’annonceur joue la chanson “Jump Around” tout le monde saute sur place. C’est l’une des plus populaires traditions du football américain universitaire. Une autre tradition très populaire a lieu au cinquième quart temps. C’est après le match quand la fanfare joue sur le terrain. Ils jouent des chansons populaires comme On Wisconsin, You’ve Said it All, Varsity et The Beer Barrel Polka. Pour le reste du jour, tout le monde dort.

img_3739

J’ai choisi ce sujet parce que les sports sont l’une des raisons pour laquelle j’ai choisi d’aller à l’University of Wisconsin-Madison. Nos équipes de sports sont très importantes et gagnent beaucoup. Je trouve que l’atmosphère des jeux sportifs à Madison est unique avec les traditions et le stade très anciens. Notre fierté pour nos équipes est très forte alors je conseille, si possible, pour avoir une vraie expérience d’une université américaine, d’aller à un match de football américain. Madison est spécial parce qu’en automne les matches des Badgers sont la chose la plus populaire à faire pour les cinquante mille étudiants qui habitent là et qui éprouvent de la fierté pour leurs équipes, particulièrement celle de football américain.  

http://www.uwbadgers.com/sports/2015/8/21/GEN_2014010132.aspx

http://www.uwbadgers.com/sports/2015/8/21/GEN_20140101392.aspx

Le Memorial Union à l’Université de Wisconsin-Madison

Par  Kimberly STIDD

Je suis étudiante à l’Université de Wisconsin-Madison et le Memorial Union est un lieu très important pour moi, mes amis, et tous les étudiants de notre campus. Pendant mes trois ans de l’université, je passais beaucoup de temps ici pour le plaisir et pour étudier. C’est un lieu très connu, important, célèbre, et spécial pour nous.

L’Union est situé sur le bord d’un lac de Madison, ‘Lake Mendota.’ C’est un lieu très populaire parmi les étudiants et les résidents de Madison. C’est au centre du campus et un des plus beaux bâtiments du campus.  L’Union a été construit en 1928 et a été dessiné par Arthur Peabody et sa fille Charlotte Peabody, qui ont été les architectes de l’Université. L’Union a servi au début comme un centre pour les activités et “le gouvernement” des étudiants. Mais maintenant, on peut faire plusieurs activités à l’Union : on peut manger, boire, étudier, discuter, et se rassembler avec la communauté.

fullsizerender-3

À l’Union, on peut acheter les produits alimentaires spécifiques de Madison et Wisconsin. Il y a des bratwursts, de la glace de Babcock, et des bières locales. La bière la plus connue est ‘Spotted Cow’ qui est faite par une brasserie près de Madison : New Glarus. On peut acheter leurs bières seulement dans Wisconsin, c’est exclusif ! Aussi, la glace de Babcock est faite à l’Université et est très connue. Babcock fait des variétés de glace dont les noms sont ceux des personnages et lieux connus de l’université. Par exemple, il y a une variété Badger Blast en référence à la mascotte de l’université, Bucky Badger, et Union Utopia en hommage au Memorial Union, aussi! Les bratwursts sont une spécialité culinaire très populaire et aimée par les citoyens de l’état.

L’aspect le plus connu du Memorial Union est la ‘Terrace,’ qui est une grande terrasse sur le lac avec une très belle vue sur du lac Mendota. Les chaises et les tables du Terrace sont très connues et célèbres aussi. Elles sont vertes, jaunes, et oranges avec un motif du soleil qui a le nom de ‘Sunburst.’ Le Memorial Union a commencé à utiliser ces chaises spécifiques dans les années 60. Les couleurs des chaises et tables sont très spécifiques, le vert de John Deere et le jaune et l’orange d’Allis Chalmers. Les noms des couleurs sont ceux d’agriculteurs qui sont maintenant des marques d’industries importantes du Wisconsin. Les chaises et les couleurs spécifiques peuvent être utilisés seulement par le Memorial Union et l’Université de Wisconsin.

aerial_UW_17-35mm11_6861

 

Presque chaque nuit d’été au Terrace, il y a des concerts des musiciens locaux. Les concerts sont gratuits et de types différents de musique. Aussi, il y a des films le dimanche et lundi soir pour les familles. Ces événements commencent en mai et continuent jusqu’en septembre. Une organisation qui s’appelle ‘Wisconsin Union Directorate’ ou ‘WUD’ organise ces événements pour la communauté. En plus de films et concerts, il y a de très beaux couchers de soleils pendant toute l’année.

Aussi au Terrace, beaucoup d’activités de plein air sont organisées. On peut louer des canoës, des  kayaks et des  paddleboards. On peut aussi prendre des leçons pour faire de la voile sur le lac.

Depuis 2014 et jusqu’en 2017, il y a une grande rénovation du Memorial Union. La rénovation améliorera la terrasse, les salles de réunion, les espaces communs, et ajoutera aussi un théâtre. Les nouveaux espaces seront ouverts le 5 décembre 2016.

Le Memorial Union est vraiment un lieu pour les étudiants : il y a des espaces pour étudier, pour les rendez-vous avec ses amis ou des organisations étudiantes, pour prendre des leçons créatives et décontractées, et un grand espace pour exposer les oeuvres d’art des étudiants.

Sources:
https://union.wisc.edu/visit/terrace-at-the-memorial-union/history/
https://union.wisc.edu/visit/memorial-union/
Photos:https://www.flickr.com/photos/collegelibrary/
https://www.flickr.com/photos/nickbao/
https://www.flickr.com/photos/rahimageworks/
https://www.flickr.com/photos/stechschulte/

Danse à l’amour

Par Brooke Begich

Dans l’histoire,  la musique a toujours été importante.  La musique est une façon d’échapper à votre vie. En vous permettant d’échapper à vos épreuves et votre vie quotidienne, elle est une façon de vous exprimer. Elle est une façon de rendre plus proche les personnes.  Pendant des siècles, les personnes ont dansé et écouté de la musique pour toutes ces raisons.  

Aux États-Unis, la musique s’est développée à travers l’histoire.  Il y a toujours eu des  artistes qui présentent leur musique sous forme de concert. Depuis les années 50, il est apparu une nouvelle façon de présenter la musique qui s’appelle un festival de musique.  La différence entre un concert et un festival de musique est qu’il y a plusieurs artistes à un festival de musique. De plus, un festival continue habituellement pour les prochaines années.

Le premier grand festival aux États-Unis était dans les années 50.  Dans les années 50, la musique populaire était le jazz.  Donc, depuis ce temps là, le plus grand festival de jazz est un festival qui s’appelle le Newport Jazz Festival.  Il y a beaucoup d’artistes de jazz, folk et de la musique soul.  Ce festival était le début d’une nouvelle époque des festivals de musique.  Par exemple, il était le premier festival qui était dehors.  Le premier festival qui avait plusieurs jours de musique.  Donc, ce festival était le début des festivals de musique aux États-Unis.

Jazz festival

De 1969 à 1999, il y avait le festival le plus connu  aux États-Unis qui s’appelait Woodstock Music and Art Fair. Il a présenté la musique rock, blues et de la musique soul.  Ce festival était un début d’un nouvel esprit aux festivals.  L’esprit de Woodstock était trois jours de paix et de musique.  

 

Depuis les années 90, il y a un festival qui s’appelle Coachella.  On y trouve la musique rock alternatif, hip-hop et de la musique électronique.  Ce festival encourage aussi la paix et l’amour.  Il a été le premier à commencer les grandes installations artistiques. De plus, il a été le premier à avoir plusieurs scènes avec de la musique différente. Ce festival est une représentation des festivals électroniques aujourd’hui et aussi de la culture.    

Une grande installation artistique à Coachella 2014

Pour moi, les festivals de musique sont magnifiques ! Je les adore.  La première fois que je suis allée à un festival d’électronique j’ai été initiée à la culture de “PLUR”.  Chaque lettre signifie un mot : la paix, l’amour, l’unité et le respect.  C’est une culture pour aimer tout le monde.  Vous ne jugez personne.  Vous aimez une personne pour son coeur et  son esprit.  Une façon de partager cet  esprit est d’échanger un bracelet avec les autres festivaliers d’un festival électronique. Ces bracelets disent “L’amour”, “Tranquillité”, “L’amitié”, etc. Quelque chose d’autre que j’adore des festivals électroniques sont qu’il y a un esprit d’amour de vous-même et de votre corps.  

Alors, je remercie les premiers festivals de musique d’avoir  inspiré les festivals de musique que nous avons aujourd’hui.  Je les remercie de nous donner les festivals de musique où les artistes nombreux peuvent nous présenter leur musique.  Les participants peuvent danser et se perdre dans leur musique.  Finalement, je remercie de nous donner une culture où nous pouvons partager entre nous l’amour et la paix.  

 Sources:

http://hubpages.com/entertainment/The-History-of-Music-Festivals

https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Woodstock

https://fr.wikipedia.org/wiki/Coachella_Festival

Sources de photos:

Flickr.com