Le mariage des Turkmènes

Le mariage des Turkmènes

par Yazmuhammet AKMAMMEDOV

Cela fait 13 ans que j’ai quitté mon pays, le Turkménistan, mais les souvenirs de mon enfance restent dans mon esprit. Grandir dans un petit village a été la meilleure chose que j’ai jamais eue dans ma vie. Comme la population de mon village était d’environ moins de mille personnes, nous nous connaissions tous. Plus de connaissances signifiait plus de cérémonies, surtout en été. Comme tout le monde était invité à chaque mariage, j’allais à presque tous les mariages comme tout le monde. Presque tous les mariages sont programmés à la fin de l’été en raison de facteurs météorologiques et économiques.

Avant le mariage

Tout d’abord, avant la cérémonie de mariage, l’accord entre la mariée et le marié et bien sûr leurs parents est important. Les mariés sont censés être de la même tribu (teke, yomut, göklen, yazyr et alili), mais ce n’est pas une obligation. Traditionnellement, les femmes se marient très jeunes. Il y a quelques années, le prix d’une mariée était payé, mais cette tradition n’existe plus. Les jeunes qui se marient en dehors de leur tribu ont parfois de gros problèmes De nombreux mariages sont traditionnellement arrangés par les parents ou par des marieuses, en particulier dans les campagnes. Les entremetteurs(ses)  doivent non seulement trouver des couples de la même tribu et du même endroit, mais aussi la bonne personne en fonction de son statut social, de son éducation et de ses autres qualités. La plupart des couples se connaissent et, dans ce cas, l’arrangement du mariage est inutile. La recherche d’un partenaire est une étape importante du mariage, car il est nécessaire de trouver une bonne épouse pour le fils. Les parents d’un jeune homme consultent généralement les hommes plus âgés qui sont des personnes très respectées, après avoir pris en compte les sentiments et les opinions de leur fils. Les facteurs sociaux et éthiques tels que la famille de la jeune fille ainsi que certaines qualités de la  jeune fille comme son attitude face au travail, la modestie, la chasteté et le sérieux sont pris en compte. Une fois qu’ils sont parvenus à un accord, ils commencent à planifier la cérémonie de mariage. Une fois qu’ils sont parvenus à un accord, ils commencent à planifier la cérémonie de mariage.

Cérémonie, coutumes et superstitions d’un mariage turkmène

Le jour de la cérémonie de mariage est établi selon les conseils des hommes âgés respectés, qui déterminent la date la plus favorable, en fonction de l’emplacement de certaines étoiles et planètes, et de la relation de la lune avec la terre. Le jour du mariage, le premier pas de la mariée dans la maison de son futur époux est très important et elle doit toujours entrer dans la maison par son pied  droit. Le même jour, la mariée qui s’entoure d’invités, met la main dans des bols de farine, d’huile et de miel qui symbolisent la prospérité et le bien-être. Cela signifie qu’elle sera une bonne cuisinière, qu’elle sera aussi bienveillante et que sa vie sera aussi douce que le miel. On lui brosse de la farine sur le front, et on brûle l’herbe sacrée appelée « yuzarlik » pour la protéger de l’ensorcellement. La tenue de la mariée est faite d’un beau tissu rouge traditionnel et sa robe est ornée de symboles censés protéger contre le « mauvais oeil».

Le jour du mariage, une fête de mariage est organisée par les parents du marié. Les invités se nourrissent de soupe d’agneau et de « plov » épicé, un repas traditionnel composé de riz, de viande, de carottes et de dattes. D’autres aliments sont servis. Les gens dansent, tandis que les chants traditionnels turkmènes sont chantés par des musiciens turkmènes. Après le dîner, les amis partent et la cérémonie de mariage se termine.

Si jamais vous allez au Turkménistan, n’oubliez pas d’assister à un mariage turkmène, si possible dans les régions urbaines.

Les danses traditionnelles turques

Les danses traditionnelles turques

par Yelda AKBULUT

Du fait de sa position géopolitique, la Turquie a de nombreuses cultures. Il est possible de voir cette richesse dans ses danses traditionnelles. Différentes danses de chaque région nous permettent également d’avoir une idée de la vie locale. Bien que venant d’une vieille tradition folklorique, ces danses suscitent toujours un vif intérêt. Alors que les individus participent à des activités culturelles, ils apprennent également  à agir au sein du groupe et en suivre les règles.
Moi, personnellement, j’adore me trouver dans les endroits bondés où l’on joue des danses folkloriques. Ces types d’événements nous permettent de rencontrer de  nouvelles personnes et partager avec plaisir des moments communs.
Danser avec des gens que je ne connaissais pas auparavant me procure un grand sentiment de partage de leurs douleurs et de leurs joies, chose que l’on ne trouve nulle part ailleurs. L’amour du pays et la nostalgie que nous avons oubliés à cause de la précipitation de la vie sont à nouveau ravivés dans nos âmes grâce à la musique et aux danses folkloriques. Pour moi, le folklore est un facteur qui contribue positivement à l’intégration sociale et améliore notre sentiment d’unité et de solidarité. En tant que Turcs, cela nous rend heureux de voir un grand nombre de personnes participer à ces évènements. Regarder les gens danser lors d’une fête me procure un immense plaisir. Mes émotions grandissent au fur et à mesure, avec le rythme.
Des milliers de danses folkloriques sont jouées dans tout notre pays, provenant souvent d’un passé lointain. Ces danses, la musique et les vêtements traditionnels reflètent les histoires locales. La musique et les mouvements, le rythme, engendrent entre nous une association émotionnelle inimaginable. Nous dansons pour célébrer les mariages, les fiançailles, lors de fêtes religieuses ou autres telles que le départ au service militaire ou les campagnes électorales.Maintenant, je vous invite à un voyage en Turquie à travers quelques échantillons de son folklore.

1. ZEYBEK
Histoire de cette danse  :

 Les « Zeybek » étaient des gens qui voyageaient de plaine en plaine, de montagne en montagne, s’occupaient des  pauvres et avaient une certaine autorité dans la région. Ils gardaient généralement un œil sur les oppresseurs ou les nouveaux riches puis fuyaient vers les montagnes pour échapper à la prison à cause d’un crime qu’ils avaient commis. Ils sont les opposants de l’autorité actuelle. D’autre part ,les « Efe », des sages.  Ils étaient les opposants de l’autorité de l’époque. Les « Efe », d’autre part, étaient les gens qui leur montraient les voies à suivre , les méthodes, enseignaient et résolvaient les différends en fonction de la situation.
Zeybek est dansé en cercle par des hommes habillés de couleurs vives qui tournent dans le sens contraire du soleil. Dans sa version la plus connue, l’ Efe ouvre les bras comme un aigle déploie ses ailes et se penche jusqu’à se toucher les genoux. En fait, Efe à ce moment-là  met en scène sa bravoure et son courage contre l’ennemi. C’est un jeu fréquemment joué en Anatolie occidentale.

2. KARSILAMA (L’Accueil)

L’« accueil », que les gens dansent ensemble se situe dans la région de Marmara, en particulier en Thrace. S’il est joué en groupe, les danseurs masculins et féminins forment deux rangées face à face, mais ne s’accrochent pas l’un à l’autre. Il arrive aussi qu’on tienne des tissus à la main et que les danseurs rebondissent au rythme des tambours, des flûtes et des clarinettes. Ainsi on veut exprimer la bienvenue (l’accueil). 

3.     HALAY

    Halay est une danse traditionnelle très ancienne mais qui est restée néanmoins très populaire. Ce folklore se situe en Anatolie, dans le sud et l’est de la Turquie. Il se joue en groupe aligné. Les danseurs se tiennent côte à côte, par le doigt, la main ou le bras. La première personne mène la danse. Elle tient un tissu coloré à la main et dirige la file. Les danseurs manifestent leur joie en poussant des cris aigus (zılgıt). C’est une danse très rythmée qui s’accélère petit à petit au son des tambours et des cris. Cette danse diffère beaucoup par son style suivant les régions. 

4. HORON

Se danse surtout à l’est de la Mer Noire. Les mouvements saccadés représentent les vagues nerveuses de la Mer Noire. Les danseurs alignés se tiennent fermement par les mains pour ne pas se lâcher. Bras écartés, ils bougent le buste et les épaules. Leurs jambes trépignent frénétiquement. C’est le son du tambour qui domine ainsi que celui du kemençe (sorte de petit violon). C’est un rythme endiablé et entraînant. On utilise parfois aussi la cornemuse turque (mey). Dans la région d’Artvin, la danse est plus rude et implique parfois des coups de pied. La tension des spectateurs monte jusqu’à l’apogée.

5. KASIK (La cuillère)

Elle est dansée par les hommes et par les femmes. On l’appelle ainsi car chaque danseur tient deux cuillères en bois pour scander le rythme (comme des castagnettes). Elle se danse dans de nombreuses régions de notre pays mais surtout en Anatolie centrale.

6. BARAK

Ce sont des danses folkloriques de la région où vivent les Barak Turkmènes, en Anatolie du Sud-Est, chacune contenant des chansons mélancoliques. Lorsque le tambour et la clarinette commencent à jouer, la danse démarre mais se fige un moment sans bouger. Un instant après, la tête du Halay se déplace avec un mouchoir dans les deux mains et commence la danse. Ensuite, le deuxième joueur, puis le troisième, le quatrième et tous les autres danseurs suivent. Cette danse représente en fait une migration, animée comme une caravane.

halay

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Turkish_Folk_Dance_Team.jpg

halay2

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Turkish_Festival_DC_2012_(8045141149).jpg

zeybek2

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Zeybek.jpg

zeybek

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Dursunbey_Barana_ekibi.jpg

horon

https://www.piqsels.com/sv/search?q=G%C3%BCm%C3%BC%C5%9Fhane

horon2

https://lesvacances.wordpress.com/2013/06/06/la-danse-traditionnelle-turque/amp/

https://lepetitjournal.com/istanbul/actualites/folklore-la-decouverte-du-halay-cette-danse-qui-fait-vibrer-la-turquie-entiere-83529

https://ipfs.io/ipfs/Qme2sLfe9ZMdiuWsEtajWMDzx6B7VbjzpSC2VWhtB6GoB

https://kabafii.com/halk-oyunlari-tarihi-ve-cesitleri-2829

La Tour de Léandre

par Ceren ALTUNTAS

J’ai choisi ce sujet car cet endroit est d’une grande importance pour moi, mais la plupart des gens d’Istanbul ne connaissent pas la valeur de ce beau monument. La tour de la Léandre est bâtie sur une petite île du détroit du Bosphore, au large du quartier d’Üsküdar, à Istanbul où je suis née et l’un des lieux qui fait Istanbul  à mes yeux. Pour moi cette tour fait un clin d’oeil aux navires qui passent la nuit.
Malgré les informations qu’on a  aujourd’hui ni le nom de l’architecte ni celui qui l’a  construit ne sont clairement connus. Mais nous savons que Damat İbrahim Pacha, l’un des architectes ottomans, a conçu la version en pierre de la tour de Léandre et que le calligraphe Rakım Efendi a dessiné la calligraphie dans la tour en 1857.

Histoire :


L’histoire de la Tour de Léandre remonte à l’époque avant Jésus-Christ. Lorsque nous regardons les preuves historiques, nous voyons que la tour a été mentionnée pour la première fois en 410 avant Jésus-Christ. La tour, construite par les Alkibiades athéniennes, servait à contrôler les navires traversant le Bosphore et à percevoir les taxes. 
Après qu’Istanbul est passée sous la domination romaine, au 12ème siècle, l’empereur byzantin Manuel Komnenos (I. Manuil) a renforcé le bâtiment avec des pierres , l’a transformé en bâtiment de défense et  a construit deux tours.L’une d’elle s’élevait dans le monastère de Mangana, c’est à dire sur le rivage du palais de Topkapı actuel, et l’autre sur la côte d’Üsküdar. Là où la tour de la Léandre se lève maintenant. Komnenos, qui  s’est enchaîné entre les deux tours, a ainsi pris le contrôle des navires passant le Bosphore.
Pendant la conquête d’Istanbul, les Vénitiens ont utilisé cette tour comme base et ont aidé les Byzantins.
Au XVème siècle, le Fatih Mehmet, après avoir conquis Istanbul, a transformé cette tour en château et a placé  des canons autour d’elle Grâce à la forte défense du Bosphore, ce chateau n’était plus nécessaire au fil du temps, il est devenu un centre d’exposition.
Après la conquête d’Istanbul, la tour a été détruite et un modèle en bois a été construit à sa place. Selon les archives, cette tour en bois a été détruite par un incendie en 1719.
En 1830 la tour a été utilisée comme centre de quarantaine lors de l’épidémie de choléra.
En 1920, la lanterne en forme de torche pour servir de phare a été remplacée par un système d’éclairage automatique.
En 1964 , la tour a été utilisée comme station de radio et  a été mise en service par le ministère de la défense puis en 1982 par les entreprises maritimes. 
Après cette date, la tour a été louée pour 49 ans.La tour de Léandre qui a conservé son aspect du siècle dernier, abrite un restaurant et de salle de mariage  avec une vue de son balcon dédié au tourisme. 

Maidens tower..

Mystérieux et romantiques : les secrets de la Tour de Léandre

Nous pouvons énumérer les anciens noms de la tour de Léandre : Arkla, Damalis et la tour de Leandros.Le premier nom de la tour est Arkla ou Arcla ce qui signifie «petit château».



La fin de la douleur du serpent 
La première légende, vient d’une fille d’un des rois byzantins et une prophétie faite à propos de la jeune fille : la princesse allait mourir à 18 ans à cause d’un serpent.En entendant cela, le roi a restauré la tour de l’île au milieu de la mer et l’a transformée en une zone où la princesse pouvait  vivre. Lorsque la princesse a eu 18 ans, le serpent se cachant dans une corbeille à raisins apportée par les femmes de chambre ou un panier de fleurs apporté par un jeune officier tombé amoureux de la princesse a atteint l’île et a tué la princesse.

Battal Gazi à la tour de Léandre
Une autre légende mentionnée est que Battal Gazi, figure mythique de l’islam, est tombé amoureux de la fille de l’Üsküdar, Tekfur pendant la période Seldjoukide. Tekfur, qui ne voulait pas de cette situation, a emprisonné sa fille dans la tour de Léandre; mais qui pouvait tenir Battal Gazi ? Après un sauvetage   aventureux, les amoureux se sont revus.

Douleur d’un chef grec
À l’époque de la Grèce antique, quand Istanbul était aux mains des Athéniens, il y eut un amiral nommé Chares ou un roi nommé Kharis.  Quand, Damalis, l’épouse de cet amiral / roi, est décédée, celui-ci a construit un sarcophage en marbre pour sa femme Damalis dans la zone où se trouve la tour. Damalis est  l’un des anciens noms de la Tour de Léandre. connue aussi aujourd’hui sous le nom de Maiden’s Tower.

Amour immortel de Leandros
Il y a une autre légende qui vient de la mythologie grecque, mais c’est en fait une autre légende adaptée à la tour Selon ce qui est dit, il y avait l’un des temples d’Aphrodite où se trouve la tour aujourd’hui et une religieuse nommée Hero qui y vivait. Un jeune homme nommé Leandros est tombé amoureux de la religieuse et a nagé de la rive opposée à l’île où se trouvait le temple. Héro a mis le feu à l’île afin que Leandros ne perde pas son chemin. Un jour de tempête, le feu s’est éteint, Leandros s’est perdu en nageant et est mort par noyade. Entendant que son seul amour était mort, Hero n’a pas pu le supporter et s’est suicidée. 

Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_de_L%C3%A9andre

http://www.istanbul-city.fr/guide-istanbul/tour-de-leandre/

https://www.takvim.com.tr/yasam/2019/03/15/kiz-kulesi-nerede-kiz-kulesi-tarihcesi

https://www.beyaztarih.com/resimlerle-tarih/detay/7-maddede-kiz-kulesinin-tarihsel-seruveni

« Homo-nightcus »

Par LEE Woosuk

Le saviez-vous? En Corée, il existe un néologisme pour décrire les personnes qui profitent des magasins, cafés, cybercafés et de restaurants ouverts 24 heures sur 24, il s’agit du terme « homo-nightcus » Le nombre de ces homo-nightcus augmente remarquablement depuis quelque temps en Corée. Voici les raisons qui peuvent expliquer ce phénomène .

La sécurité

Si vous comptez visiter Paris, en vous promenant, méfiez-vous des pickpockets. les touristes étrangers restent les plus grosses victimes de ces pickpockets. Cela dit, ne baissez pas votre  garde, les voleurs y sont toujours nombreux, donc restez vigilant !
En Corée en revanche, c’est un cas différent. Il est beaucoup plus rare de se faire voler ses affaires, que ce soit par oubli, manque d’attention ou toute autre raison, vous serez pour sûr plus en sécurité ! 

Ainsi, quelques étrangers ont fait l’expérience de volontairement oublié leurs affaires (ordinateurs portables, caméras, etc) dans des lieux publics, l’ont filmé, puis posté sur YouTube( cf Sources )

Une autre information qui fait plaisir : il est donc possible de circuler la nuit dans les rues coréennes en toute sécurité. Pourquoi ? Grâce à la CCTV, un atout irremplaçable. 

Des caméras de vidéosurveillance (CCTV) sont installées dans toutes les rues coréennes. Certes, il serait possible de soulever des problématiques relatives aux droits de l’homme, telles que le respect de la vie privée et la violation du droit à l’image. Néanmoins, étant donné que la vidéosurveillance est l’un des moyens les plus sûrs pour la « sécurité » et la « prévention des accidents » son utilité dans le cadre d’une protection maximale des droits de l’homme ne peut être méconnue.

Un point en moins pour la France, malheureusement, il n’existe pas autant de vidéosurveillance à la portée des besoins des citoyens, de sorte que les pièces des voitures garées telles que les pneus, plaques d’immatriculation et roues sont souvent volées pendant la nuit.
Par ailleurs, selon diverses statistiques données par l’OCDE, la Corée se classe en tête de la liste mondiale des pays les plus  sûrs en termes de sécurité.
Voilà une raison qui réconforte et rassure suffisamment pour circuler librement et se promener dès que vous en avez envie dans les rues coréennes sans trop s’inquiéter ! 

L’ouverture des magasins à toute heure

La Corée est un pays qui ne dort jamais. Que vous recherchiez une nuit de festival romantique ou un endroit où danser toute la nuit, tout le monde en Corée peut passer un bon moment. Chaque nuit que j’ai passé dans ce pays a été source de plaisir et de divertissement, alors cela me manque parfois. Aujourd’hui encore, je ne pourrais m’endormir en pensant à ces nuits coréennes qui sont à jamais gravées dans ma mémoire.
Si vous allez en Corée un jour, vous serez sans doute étonnés de voir jusqu’à quelle heure la plupart des magasins sont ouverts. Les étrangers sont souvent émerveillés devant les petites supérettes coréennes ouvertes 24 heures sur 24 (CU, GS25). Aux Etats-Unis, et surtout en Europe, les magasins ferment tôt, les rues sont donc tranquilles au coucher du soleil. Tandis qu’en Corée, beaucoup de magasins, cybercafés, cafés et restaurants restent ouverts toute la nuit.

Un point fort qui en ravit plus d’un : on peut tout acheter, peu importe le magasin et l’heure, qu’ils s’agissent de produits d’hygiène personnelle, de produits ménagers ou de nourriture, ils sont trouvables partout, pour tout le monde et à n’importe quelle heure !
La culture de la livraison est indispensable dans la vie de tous les jours en Corée. Il est possible de se faire livrer 24 heures sur 24, toute l’année (sauf les jours fériés). En outre, avec la mise en place des applications de livraison, le système de livraison est devenu encore plus pratique qu’auparavant, lorsqu’il fallait trouver un numéro de téléphone puis l’appeler en personne. Heureusement maintenant, il est plus facile de commander des plats ou tout autre article via des applications mobiles en appuyant sur un bouton tout simplement. 

Une autre raison pour laquelle la culture du 24 heures sur 24 est vitale en Corée : les transports en commun ! Contrairement à l’Europe, la Corée offre des moyens de transport jusqu’à une heure assez tardive. Les bus et métros circulent jusqu’à minuit et recommencent à 6h le lendemain matin. Tandis que les taxis roulent toute la nuit et assurent une sécurité permanente. Ainsi, il est peu dangereux pour les habitants coréens de se déplacer en transport en commun tard la nuit.
Les cultures coréenne et française sont très différentes, que ce soit pour s’amuser ou se divertir. Les cultures qui marchent très bien en Corée tels que l‘homo-nightcus (24h/24 et 7j/7) ou bien la supérette de quartier, le jjimjil-bang, le cybercafé et le karaoké, tout ça fait partie d’une culture qui pour l’instant n’est pas vraiment importées en France.

Un point à noter c’est qu’au même titre que se faire très souvent des bises fait partie intégrante de la culture française  beaucoup d’ attitudes, habitudes, et goûts courants en France sont  le plus souvent d’origine française , en Corée c’est le même cas. Ce sont des habitudes , attitudes et goûts d’origine coréenne. En d’autres termes, les cultures de ces deux pays sont très différentes et chacune propre à leur pays. 
Avant de venir en Corée, on ne connaît pas forcément les activités et le mode de vie des coréens. Bien évidemment la culture des 24h/24 en fait partie et est un peu connu de tous. Mais en tout cas, l’homo-nightcus continue de se faire connaître et d’augmenter en popularité.

Voilà, maintenant vous en savez un peu plus sur l’homo-nightcus ! Si vous venez en Corée, vous ne pourrez pas y passer à côté ! 

Sources :

…Même si en France, depuis les attentats, les gens, y compris les voleurs, ont peur de toucher un sac abandonné,  si vous êtes intéressé par ce sujet, vous pouvez consulter les liens des vidéos ci-dessous.

https://www.youtube.com/watch?v=t3qKlwSe-s8https://youtu.be/t3qKlwSe-s8

https://www.youtube.com/watch?v=6Vu5tqKQaeohttps://youtu.be/6Vu5tqKQaeo

https://www.youtube.com/watch?v=kIzAC9NbTx4https://youtu.be/kIzAC9NbTx4

http://www.korea.net/NewsFocus/Travel/view?articleId=132461&pageIndex=1

https://ulsafetyindex.org/country/South-Korea

https://www.thestreet.com/personal-finance/safest-and-dangerous-cities-in-the-world

https://photo.geo.fr/le-classement-2019-des-10-villes-les-plus-sures-au-monde-37611#8-seoul-coree-du-sud-655315

https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/classement-le-top-10-des-metropoles-les-plus-sures-du-monde

Photos : 

https://pixabay.com/fr/photos/vie-nocturne-r%C3%A9publique-de-cor%C3%A9e-2162772/

http://photovil.hani.co.kr/144086

http://m.news.zum.com/articles/29532049

https://unsplash.com/photos/TSWCLLiVZ3M

https://unsplash.com/photos/bxUylPipWmM

https://unsplash.com/photos/Hl8JR2Y7dbI

Da’o, les aborigènes de l’île des orchidées

Da’o, les aborigènes de l’île des orchidées

Par CHEN I Chu

Avant que les Hans émigrent à Taïwan au dix-septième siècle, les autochtones de Taïwan avaient habité ici depuis 8000 ans. Il y a 16 groupes aborigènes à Taïwan maintenant. Da’o est un groupe qui conserve complètement sa culture traditionnelle. Comme je suis taïwanaise et j’ai visité l’île des orchidées plusieurs fois, il faut que je vous présente ce groupe d’aborigènes pour montrer un côté différent  de la culture taïwanaise. 

L’île des orchidées est une petite île volcanique qui se situe à 90 km au sud-est de Taïwan. Elle est très connue pour sa nature verdoyante, le paysage de la mer et la culture aborigène. Elle est aussi le meilleur endroit de tout Taïwan pour faire de la plongée.Pourquoi l’île des  » orchidées  » ? Les orchidées papillons qui ont remporté un championnat et qui étaient abondantes sur l’île autrefois, sont peu nombreuses aujourd’hui à cause du vol des fleurs. D’avril à octobre, une multitude de touristes la  visitent en bateau ou en avion. Il n’y a pas beaucoup de touristes en hiver car les bateaux et les avions sont suspendus souvent en raison de la mousson du sud-est.

L’île des orchidées

La plupart des habitants sur l’île sont Da’o qui est un des 16 groupes aborigènes de Taïwan. Il est le seul groupe d’aborigènes qui habitent hors de l’île principale de Taïwan. Il y a 6 tribus de Da’o sur l’île, chaque tribu a  ses coutumes, tabous et habitations  traditionnelles. Lorsqu’on parle de Da’o, on pense à trois spécialités célèbres, le pagne de l’homme, le canoë de Da’o et la fête du poisson volant. Comme il est nécessaire que les hommes de Da’o pêchent pourleur famille, ils portent des pagnes depuis longtemps car c’est facile de se baigner. Il y en a trois différents types pour des circonstances différentes comme la fête, le quotidien et le travail. Le canoë de Da’o représente l’esprit de Da’o. On dit que les ancêtres de Da’o   ont apporté des canoës des Philippines à l’île des orchidées, il y a des centaines d’années. Pour les Da’o, le canoë est sacré et inviolable. Donc il y a de nombreux tabous, par exemple, on ne peut pas le toucher ou le prendre en photo sans la permission du propriétaire. La construction du canoë est complexe et longue. Normalement, chaque famille fait son propre petit canoë et la fabrication prend quelques mois. Les grands canoës qui sont utilisés pour offrir des sacrifices aux ancêtres sont faits par plusieurs familles pendant plusieurs années. Ils sculptent des dessins qui symbolisent  le guide, la protection etl’éloignement des maléfices et représentent aussi les yeux du canoë. 

Les canoës
Les dessins

L’importance du poisson volant et de la fête du poisson volant dans la culture Da’o sont immense. Les Da’o appellent leur île “la maison du poisson volant”, et leur calendrier est lié à la saison du poisson volant. Les poissons volants qui sont portés par le courant de Kuroshio passent  au large de l’île des orchidées au printemps. Il y a trois cérémonies pendant la fête. Après la première cérémonie en mars, les hommes pêchent les poissons volants en les attirant avec la lumière dans la nuit. Les Da’o permettent de pêcher les poissons volants dans la journée à partir du mois d’avril, mais il est interdit de pêcher les autres poissons . Ils s’arrêtent de pêcher les poissons volants et commencent à pêcher les autres poissons après la deuxième cérémonie en juin ou juillet. Ils conservent les poissons volants en les séchant avec du sel au soleil pour les manger à cette période. La fête de la lune signifie la fin de la fête du poisson volant, les Da’o ne mangent pas les poissons volants à partir de ce jour-là. Les restes sont donnés aux chiens au lieu de les jeter en raison du respect envers ces poissons.. 

La cérémonie
Les poissons volants

La limitation de la pêche tant des poissons volants que des autres poissons fait preuve du respect de la mer. Les Da’o   respectent en permanence  l’écologie et sla culture au travers des tabous. C’est pourquoi ils peuvent  continuer à conserver longtemps leur culture traditionnelle.

Sources :
Les informations

https://taiwaninfo.nat.gov.tw/news.php?post=68026&unit=75,81,90,182

https://en.wikipedia.org/wiki/Orchid_Island#Tourist_attractions

https://travel.lanyu.info/

https://fr.globalvoices.org/2012/06/02/110927/

https://www.taiwantourisme.com/wp-content/uploads/2014/10/Octobre-2014—le-aux-Orchid–es.pdf

Les photos
https://www.flickr.com/photos/idisdao/

La culture coréenne : spécificité de Dandong (Chine)

Par QI Zhi

Ma ville Dandong est située au nord-est de la Chine, en face de la Corée du Nord. Les gens de cette ville  et les gens de la Corée du Nord peuvent se voir au bord de la rivière et depuis longtemps , ils communiquent , font du commerce et échangent leur culture . Dans cet article, nous connaîtrons cette ville spéciale et sa culture .

La Corée du Nord et Dandong

La minorité nationale coréenne représentent environ sept pour cent de la population de Dandong. Ils sont venus ici à cause des catastrophes naturelles ou des persécutions politiques , les gens de Dandong les ont accueillis , et les Coréens ont apporté leur culture aussi. Nous pouvons voir que les Chinois qui  font partie de la nation Han , mangent des Naengmyeon  ( une sorte de nouilles froides sucrées coréennes ) et que dans les restaurants coréens la culture coréenne  a été bien acceptée par les gens de Dandong . 
Si vous voulez visiter la Corée du Nord, Dandong est la seule entrée en Chine . Si vous voulez sentir la culture coréenne , vous pouvez juste rester à Dandong . 
Là, nous pouvons voir un pont  très connu qui a été endommagé la guerre soutenant  la Corée du Nord . Et après avoir passé une heure en bateau , nous pouvons visiter la frontière de la Corée du Nord et de la Chine.
Si vous voulez apprendre la langue coréenne , il y a une université proposant comme spécialité,l a meilleure  formation de la langue coréenne.
Si  à l’avenir, la Corée du Nord s’ ouvre commercialement, Dandong sera la première ville   à faire du commerce avec ce pays. Après des centaines d’années d’intégration , elle est devenue un symbole en Chine  de la culture de la Corée du Nord .

Une rue du Corée du Nord

En tant   qu’habitante de Dandong , quand mes amis viennent , je les emmène dans les restaurants coréens ,pas seulement pour goûter des aliments   et plats spéciaux ( bibimbab , gâteau  de riz , saucisse  de riz et etc..), mais aussi pour jouir de l’atmosphère , écouter de la musique et regarder la danse coréenne . Les filles qui travaillent dans les restaurants sont coréennes  et elles travaillent avec passion . Marchant au bord de la rivière , nous découvrons qu’il y a des boutiques de souvenirs partout . Quand nous prenons un bus , nous pouvons entendre la radio où on parle chinois et coréen . En été , nous pouvons prendre des photos avec nos amis en portant des vêtements traditionnels coréens Hanbok , et laisser un bon soutenir .

La boutique de  souvenirs 

Le festival de la culture coréenne a lieu à Dandong chaque été . Les habitants portent  le “Hanbok , chantent , dansent , et jouent ensemble .Tout le monde peut participer à cette grande fête . Il y a aussi un musée de la culture coréenne à Dandong . Le musée est divisé en six zones . La zone de l’art , du spectacle, de la cuisine, des mœurs folkloriques et etc… la zone du spectacle est  la plus grande salle qui a des représentations coréennes à Dandong . Le guide du musée est coréen , il présente l’histoire de chaque oeuvre.
Si vous êtes déjà arrivés  dans ma ville c’est une bonne idée d’aller  en Corée du Nord car la Corée du Nord est un pays fermé où ce n’est pas facile d’ entrer . Mais à Dandong , il y a beaucoup d’agences de voyages qui peuvent vous servir , qui ne sont pas chères :  un séjour côute environ cent euros par personne parjour . Elles feront tous les papiers pour vous aussi.

Manger des aliments coréens , écouter de la langue coréenne , s’intéresser à l’actualité coréenne , sont devenus des parties importantes de la vie quotidienne des habitants de Dandong . Venez y  et vivez une expérience spéciale !    

Sources
https://zh.wikipedia.org/wiki/%E4%B8%AD%E5%9C%8B%E6%9C%9D%E9%AE%AE%E6%97%8F

https://www.baidu.com/s?ie=utf-8&f=8&rsv_bp=1&rsv_idx=2&ch=&tn=39042058_29_oem_dg&bar=&wd=%E4

http://www.dandong.gov.cn/html/18/20196/bfcb15fea02a5dcd.html

https://www.sohu.com/a/280620059_614179

La culture de la soupe de Luoyang

La culture de la soupe de Luoyang

Par DUAN Jingwen

Lors de mes études en France, mes amis me demandaient souvent, qu’est-ce qui me manque le plus  de ma ville natale. Je réponds toujours que ce sont des soupes de ma ville. Ma ville natale est Luoyang, elle est une ville-préfecture du centre de la Chine. Les habitants de Luoyang, dont moi, aimons boire de la soupe, et nous commençons nos journées avec la soupe. Par conséquent, la soupe est une partie très importante de la culture de Luoyang. Voilà pourquoi je veux vous présenter cette culture.

L’origine de la soupe

Luoyang a une longue histoire, elle est l’une des quatre capitales historiques de la Chine. L’origine de la soupe à Luoyang est liée à l’ancienne Route de la Soie. Luoyang est le point de départ oriental de la route de la soie. La plupart des marchands occidentaux qui y faisaient des affaires étaient des Arabes. Habitués à manger du boeuf et d’agneau,  ont apporté cette habitude aux locaux. Donc, la soupe de boeuf et d’agneau est apparue à Luoyang à partir de cette période.

La popularité de la soupe à Luoyang est également liée au climat local. Elle a des étés chauds et humides et des hivers froids et secs. La soupe chaude peut résister  au froid et à l’humidité. Boire de la soupe est aussi une façon pour les résidents de s’adapter au climat. 

Il existe une variété de types de soupes à Luoyang, comme la soupe de boeuf, d’agneau, d’âne etc. Il y a aussi les soupes végétariennes, la soupe Tofu, la soupe avec les croquettes de farine et de radis et la soupe qui s’appelle ‘bufan’. L’une des plus populaires est la soupe de boeuf,   

La soupe de boeuf

Image 1

Contrairement à la soupe de boeuf française, la soupe de Luoyang n’est pas un plat, mais un repas. Une soupe se compose d’un bol de soupe à base d’os de boeuf, les tranche de boeuf, et une galette de farine. On casse la galette et la met dans la soupe, et on trempe la galette  dans la soupe. Ceci est un petit déjeuner copieux pour les habitants de Luoyang.  

La soupe ‘bufan’ 

Image 2

En France, le dîner peut être le repas le plus copieux d’une journée. En revanche, en Chine, le dîner est le repas le plus facile. Nous aimerions manger moins de viande pour le dîner. Donc, les habitants de Luoyang préfèrent boire la soupe ‘bufan’ pour le dîner. ‘Bufan’ est le nom d’une type de galette. En général, en Chine, nous cuisons la galette de farine. Mais ‘bufan’ est  à base d’haricots mungo. On moud les haricots mungo en liquide épais, et le cuit en une mince galette. Ensuite, on met les assaisonnements, les poireaux et les autres légumes dans un bol, on verse la soupe aux os dans le bol, enfin on place le ‘bufan’ sur le dessus, et le bol de soupe est prêt. 

La culture de la soupe de Luoyang

En raison de la grande variété d’ingrédients dans la soupe, la soupe de Luoyang ne peut pas être cuisinée à la maison. Il y a beaucoup de restaurants de soupe dans chaque quartier que les habitants aiment. Nous commençons à boire de la soupe depuis le petit-déjeuner. Allons au travail et à l’école après avoir bu un bol de soupe, notre journée est pleine d’énergie. 

En outre, pour tout les habitants de Luoyang, y compris moi, le goût de la soupe est le plus important. Nous ne soucions jamais de l’environnement et du service du restaurant lorsque nous buvons de la soupe. La soupe doit être prise par nous même et il n’y a pas de serveur pour servir à la table. Parfois, lorsque il n’y a pas suffisamment de tables  de nombreuses personnes s’accroupissent à l’extérieur avec des bols pour manger. Au fil du temps, boire de la soupe en  accroupissant est devenu une habitude à Luoyang. Le matin, les personnes s’accroupissent devant la porte du restaurant de soupe. Tout le monde mange et bavarde, ce qui est devenu  un paysage unique de Luoyang le matin.

image 3

La soupe de Luoyang n’est peut-être pas si exquise, mais pour moi,  elle a le meilleur goût du monde, parce qu’elle contient beaucoup de mes souvenirs de ma ville natale. J’espère aussi que plus de gens pourront venir à Luoyang pour goûter la soupe et connaître  la culture de la soupe de Luoyang. 

Sources : 

https://zhuanlan.zhihu.com/p/36244843

https://image.so.com/view?q=洛阳汤&src=srp&correct=洛阳汤&

https://baijiahao.baidu.com/s?id=1610924507602197537

https://baike.so.com/doc/1468852-1553084.html

Photos:

https://image.so.com/view?q=洛阳蹲着喝汤&src=tab_www&correct=洛阳蹲着

Sauver les espèces en voie de disparition au Cambodge

Sauver les espèces en voie de disparition au Cambodge

par Mesaphanmei Ravut

Le Cambodge, mon pays, est un pays riche en culture, art et musique mais il y a une beauté là qui n’est pas le résultat de mains humaines, c’est celle de sa nature ! Ainsi, mon article va vous présenter la richesse du patrimoine naturel du Cambodge, le cycle de sa vie et certaines espèces animales en voie de disparition. 

 

De nombreuses espèces animales se trouvent en danger dans notre planète. Le problème vient de la chasse abusive et  surtout du réchauffement climatique qui a détruit leur habitat.

On voit aux pays d’Asie du Sud-est que le Cambodge est un petit pays, mais  à l’intérieur de nos frontières, nous avons de nombreux écosystèmes différents : la forêt sèche des plaines du nord de pays, la forêt tropicale de la montagne Cardamome (Phnum Kravanh), et la voie navigable du lac Tonlé Sap et du fleuve Mékong. Chaque région constitue un écosystème unique, une communauté biologique de plantes et d’animaux et l’environnement où ils vivent. Au sein de ces écosystèmes vit une riche diversité de la vie animale. Le Cambodge abrite plus de 200 espèces de mammifères, plus de 600 espèces d’oiseaux, 173 espèces de reptiles, au moins 1285 espèces de poissons, et des dizaines de milliers d’espèces d’insectes, dont beaucoup n’ont jamais été découverts par des scientifiques.

 Malheureusement, depuis longtemps, il y avait de très nombreuses espèces  parmi la faune qui ont été chassé abusivement  par les humains afin de faire le trafic illégal  d’espèces animales ou l’approvisionnement de leur consommation quotidienne et des fois, ils les ont pris pour les nourrir dans leur maison. 

Ils ont causé l’extrême faiblesse du nombre d’animaux aujourd’hui. D’ailleurs, la chasse illégale qui utilise le  poison est l’une des plus grandes menaces pour la faune sauvage du nord du Cambodge. Parfois, certaines personnes dans ces régions ne comprennent pas les impacts négatifs que le poison peut avoir sur les humains et la faune.  Des gens empoisonnent les petits étangs, mais ces zones sont très importantes pour que de nombreuses espèces trouvent de la nourriture, en particulier pendant la saison sèche. Lorsque ces individus utilisent du poison dans des étangs, ils peuvent tuer des poissons, des grenouilles et d’autres proies qui affectent ensuite tous les autres animaux qui s’y nourrissent. Parmi les animaux menacés par les activités humaines et le réchauffement climatique se trouvent :
Les ibis géants (Pseudibis gigantea), les crocodiles siamois, les vautours, les paons verts, les gibbons, les éléphants sauvages d’Asie, etc..,, 

On peut dire “qu’après la pluie, le ciel s’est dégagé “, il existe encore des problèmes mais en même temps nous avons essayé de trouver des solutions efficaces afin de sauver notre faune et notre nature. Nous avons plusieurs organisations locales et internationales qui participent à des études, des soins et des protections sur notre biodiversité dans les endroits différents à travers notre pays. 

Le Parc zoologique de Phnom Tamao est un centre de sauvetage qui  abrite plus de 1000 autres animaux indigènes, comme les loutres à peau lisse, les cerfs élaphe, les sambars, les muntjacs, les crocodiles, les espèces en danger critique tels que les Rucervus eldii ou Eld’s Deer, les macaques crabier (Macaca fascicularis), les binturongs, etc. Ce sont des animaux originaires du Cambodge et qui ont été confisqués du commerce illégal d’espèces sauvages. Certains animaux étaient malades, blessés ou trop habitués à l’homme, nous ne pouvons pas les ramener à la nature, alors nous en prenons soin ici.

Les forêts d’Angkor n’ont pas seulement la beauté et le mystère de nos temples antiques mais elles étaient autrefois peuplées d’espèces sauvages et jusqu’à aujourd’hui. 

Tonlé Sap abrite environ 14 espèces différentes de couleuvres d’eau. Prek Toal se trouve à l’extrémité nord-ouest de Tonlé Sap, une zone protégée réservée à la faune. Chaque année, des milliers d’oiseaux aquatiques migrent également dans la forêt inondée de Prek Toal pour trouver de la nourriture, construire leurs nids et élever leurs petits. C’est un endroit magnifique. Prek Toal est l’une des réserves de faune les plus importantes au monde.

La forêt de la province de Mondulkiri où il y a des centaines d’éléphants sauvages d’Asie  est magnifique et unique.

Betreed est un site d’écotourisme situé près de Phnom Tanaot, dans la province de Preah Vihear abrite surtout les paons verts et autres exemples de biodiversité.

La montagne de la Cardamome (Phnum Kravanh), c’est l’une des dernières étendues sauvages du Cambodge. Ces collines sont couvertes de forêts tropicales les plus vierges du pays, et les vallées et rivières cachées sont pleines de vie. Elle abrite les crocodiles siamois, c’est l’un des reptiles les plus rares au monde. 

Sources :
Les reportages d’animaux : https://www.faunainfocus.org

Géographie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Géographie_du_Cambodge#Topographie

Photo1: la culture, l’art, et la musique du cambodge

Photo2: ecosystem in cambodia 

Photo3: crocodile siamois au cambodge ; paons vert au cambodge ; gibbon au cambodge 

le vautour au cambodge ; ibis géant au cambodge ; éléphant sauvage au cambodge 

 

La Fondue Sichuanaise

La Fondue Sichuanaise

Par Xinyue Wen

La Fondue Sichuanaise est le plat le plus représentatif et le plus populaire de la cuisine du Sichuan, qui est l’une des quatre cuisines régionales les plus connues en Chine. La popularité de la Fondue Sichuanaise est principalement liée à l’humidité de la région. On pense qu’il est bon pour la santé de transpirer, donc on mange essentiellement des plats épicés et relevés de manière à transpirer. La fondue Sichuanaise sert parfaitement à nous faire transpirer et c’est pour cela qu’elle a été créée.

L’histoire de la Fondue Sichuanaise date de 1700 ans et après toutes les années, plusieurs types de fondues ont apparu dans d’autres régions, par exemple, la Fondue de Pékin. Qianlong, empereur de la dynastie des Qing, est la personne la plus connue par son enthousiasme pour la Fondue de Pékin. On dit que c’était son plat préféré et quand il y avait des fêtes, la présence de la Fondue de Pékin lui plaisait. Surtout, il a invité environ un millier de fonctionnaires en fin de carrière à manger la Fondue de Pékin et on peut dire que la Fondue chinoise, peu importe le genre, est très populaire depuis longtemps.

La façon de manger la Fondue Sichuanaise est très unique par rapport aux plats courants.Tout d’abord, il faut une table avec un feu sur lequel on met un récipient pour bouillir un bouillon. Il y a deux genres de bouillons: “le bouillon rouge” et “le bouillon net”. Comme son nom le désigne, le bouillon rouge a cette couleur car c’est un mélange de piments, d’épices, de poivres du Sichuan et de l’huile de bœuf. Le bouillon net est clair et blanc parce qu’il y a de l’eau, des tranches de champignons et de tomates. On peut commander un seul type de bouillon ou tous les deux en même temps.

La Fondue Sichuanaise avec le bouillon rouge

La Fondue Sichuanaise avec le bouillon net

La Fondue Sichuanaise avec deux types de bouillons

Et puis, on prépare notre sauce dans un bol. On met une cuillère d’ail et de coriandre hachés, de l’huile de sésame, de sauce de soja et de vinaigre, mais chacun a son propre choix. Quand le bouillon est bouilli, on y met des aliments préparés en avance.  Tout est mis sur la table: des lamelles de viande telle que le porc et le bœuf, et des morceaux de légumes, par exemple, des pommes de terre, des champignons et de la salade. Chaque fois, on y ajoute une part de ces morceaux. 

Dès que les morceaux flottent sur le bouillon, on peut les retirer et les mélanger avec la sauce dans notre bol. Enfin, les aliments piquants et délicieux sont dans notre bouche. Quand on n’a plus rien à manger, on remet une autre part des aliments dans le bouillon et répète le même procédé.

Voilà comment on mange la Fondue Sichuanaise à laquelle je suis très attachée. Comme je suis née dans le Sichuan, je la mange depuis mon enfance et je la connais très bien. A mon avis, la Fondue Sichuanaise est appréciée autant par les Chinois du fait de ses caractéristiques bien spécifiques.

Premièrement, la Fondue Sichuanaise est mise sur le feu qui est le symbole de la vie et de l’espoir dans la culture chinoise. De même, le feu chauffe notre corps et on transpire en mangeant, cela signifie que la vie est belle et pleine de vigueur

Deuxièmement, on peut choisir la sauce et les aliments qui nous conviennent tout en partageant le même bouillon. C’est la raison pour laquelle bien que nos préférences soient différentes, on peut s’asseoir côte à côte et se régaler ensemble. Cette idée reflète la philosophie chinoise  : ‘ la diversité dans l’harmonie’.

Finalement, en attendant que les tranches des aliments dans le bouillon soient cuites, on discute. C’est un moment où on a la possibilité de créer une bonne ambiance. Par contre, il vaut mieux que les sujets soient courts. Vue que les aliments seront prêts en quelques minutes, notre bouche sera trop occupée pour parler!

En définitive, notre attachement à la Fondue Sichuanaise signifie la passion de la vie pour les Chinois. Notamment, on se fait des amis en mangeant dans un restaurant tandis que les Occidentaux vont boire au bar. Si les Chinois vous invitent à manger la Fondue Sichuanaise, cela veut dire que vous êtes effectivement très précieux pour eux.

 

les sources:

https://zh.wikipedia.org/wiki/%E5%8D%83%E5%8F%9F%E5%AE%B4

http://www.chinadaily.com.cn/interface/yidian/1138561/2016-07-18/cd_26120749.html

https://www.voyageschine.com/culture/cuisine-sichuan.htm

 

pour les photos

le bouillon rouge:

https://pixabay.com/zh/photos/chafing-dish-tripe-beef-2426891/

le bouillon net:

https://pixabay.com/zh/photos/steamboat-vegetables-meat-soup-1266464/

le bouillon les deux types:

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:%E8%80%81%E7%89%8C%E7%81%AB%E9%94%85.jpg

La fondue de Pékin:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Old_beijing_Hotpot!!!_%E8%A3%95%E5%BE%
B7%E5%AD%9A%E8%80%81%E5%8C%97%E4%BA%AC%E6%B6%AE%E7%BE%8A
%E8%82%89_%E9%B2%9C%E7%BE%8A%E8%82%89%E5%A4%A7%E8%B5%9E%EF%
BC%81%EF%BC%81_(16154316166).jpg

Les aliments:

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Homemade_Hotpot.jpg

Le changement de vêtements en Chine depuis 1949

Le changement de vêtements en Chine depuis 1949

par CHEN Xin

Quand mes amis étrangers me questionnent sur le développement de Chine, je ne sais pas comment répondre. C’est difficile d’en juger. Mais je peux vous présenter le changement de vêtements en Chine depuis 1949 de sorte que vous aurez peut-être une idée sur le développement de la Chine car à mon avis, le changement de vêtements en Chine reflète également son développement.

 

Tout le monde le sait, le 1er Octobre 1949, à Pékin, Mao Zedong proclame l’avènement de la République Populaire de Chine. 

En 1949 chez les femmes le vêtement le plus populaire était la Qipao,  qui a été inventée dès la dynastie Qing, afin de montrer le charme du corps féminin.  Qipao est née en 1911. Au début les femmes qui portaient la Qipao étaient des étudiantes. Elles portaient des Qipao avec des manches très grandes et la couleur populaire était le vert. La deuxième Qipao est arrivée  pendant les années de 1930 à 1940. A ce moment-là, presque toutes les femmes qui vivaient en ville portaient la Qipao. Des manches de Qipao sont devenues plus courtes mais la jupe est devenue plus longue. Les femmes qui portaient la Qipao semblaient plus minces. Et les couleurs populaires étaient  des couleurs claires. De 1940 à 1960, les femmes préféraient la Qipao de couleur rouge presque sans manches avec des chaussures à talon.

Mais depuis que le président Mao a porté le costume à la Sun Yat-sen à la cérémonie, ce costume est devenu populaire dans toute la Chine en raison de la puissante influence de Mao Zedong. Le costume à la Sun Yat-sen a été inventé par Sun Yat-sen avant 1949. C’était une personnalité chinoise qui a créé la république de Chine. La révolution qu’il a mené , a renversé la dynastie Qing. A ce moment-là, la Chine n’avait pas son propre costume, et les intellectuels portaient des robes de la dynastie Qing ou des costumes occidentaux. Sun Yat-sen, un pionnier de la révolution chinoise, a inventé le costume du point de vue de la commodité. Influencés par lui, les intellectuels de l’époque s’habillaient avec ce costume. Mao Zedong était également l’un des étudiants de Sun Yat-sen à l’époque et il aimait aussi porter ce costume, de sorte que ce costume est connu dans le monde comme le costume Mao. Nous pouvons voir sur les photos d’avant que le costume à la Sun Yat-sen était caractérisé par un col fermé et quatre poches extérieures par conséquent les intellectuels pouvaient transporter de petits livres et stylos pour écrire à tout moment. 

 

Dans les années de 1950-1960, pendant la guerre froide entre les Etats-Unis et l’Union Soviétique, l’Union Soviétique a donné beaucoup d’aides à la Chine, qui a été influencée non seulement économiquement et politiquement, mais aussi au niveau vestimentaire. D’une part, l’image de Lénine était connue par le peuple en raison de la diffusion des livres soviétiques. Donc le manteau ‘Lénine’ était aussi populaire. Ce vêtement  comportait une double rangée de boutons, deux poches en biais et une ceinture. D’autre part, de nombreux scientifiques sont également venus en Chine de l’Union Soviétique, et les femmes expertes de l’Union Soviétique portaient souvent une robe. C’est la Bulaji, une robe de style russe. Elle est devenue populaire parmi les femmes chinoises. Cette robe avait un col rond, des manches courtes amples, une jupe froncée et toujours avec les couleurs vives.

   

Le temps passe vite et on arrive à la période de la révolution culturelle. Quand nous parlons de la révolution culturelle, nous parlons toujours des “ gardes rouges ”, c’étaient des adolescents chinois. Ils étaient vêtus d’uniformes militaires verts avec des ceintures et portaient l’insigne du président Mao, un sac vert, un brassard de garde rouge et des chaussures militaires. Chacun d’entre eux tenait un exemplaire du “petit livre rouge”: les citations du président Mao. C’était une époque où les gens qui portaient des costumes occidentaux ou vêtements traditionnels pouvaient être  accusés ou subir une discrimination grave du fait de la vague de l’idéologie unique.

 

Après la réforme et l’ouverture, un événement politique très important en Chine,  la tenue vestimentaire a connu un changement radical. Deng Xiaoping, une autre personnalité en Chine, a mis en place la politique de la réforme et d’ouverture pour réformer l’approche du gouvernement et libérer l’esprit des gens. Peu à peu, les gens sont sortis de l’ombre de la lutte des classes et ont commencé à se concentrer sur le développement économique et l’élévation du niveau de vie. Les gens ont commencé à porter des vêtements colorés. Certains vêtements qui avaient été inacceptables précédemment étaient à nouveau acceptés par tout le monde.

 

Aujourd’hui, nous pouvons voir les gens avec tous les styles de costume. Et il y a une tendance à porter des vêtements d’avant y compris ceux que j’ai cités. “ Je peux m’habiller comme je veux ” est devenu l’attitude la plus courante. 

Sources :

https://images.app.goo.gl/c1Y9DbkP8sWEcGW76

https://wenku.baidu.com/view/d03b131252d380eb62946d54.html

https://zh.wikipedia.org/wiki/File:Sunzhongshan_suxiang.jpg

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lenin_1919-03-18.jpg

http://www.ceh.com.cn/ceh/xwpd/2009/9/3/52642.shtml

https://www.flickr.com/photos/10883933@N07/4696052926/

https://zhuanlan.zhihu.com/p/34272529