C’est Noël ! Pas partout mais c’est une fête…

C’est Noël ! Pas partout mais c’est une fête…

par @AATFTC

On peut dire que Noël est une fête chrétienne qui célèbre la naissance de Jésus Christ. Dans certains  pays majoritairement non-chrétiens les gens peuvent célébrer Noël en tant qu’événement culturel. Un émerveillement pour fêter la fin d’une période et la renaissance d’une nouvelle.Voici un article où  je vais partager mes souvenirs de Noël dans trois différents pays que je connais particulièrement : au Royaume-Uni en Angleterre, en France en Provence, et en Turquie.

Noël en Angleterre

Si dans la plupart des pays, le repas de fête a lieu la nuit de Noël, en Angleterre il a lieu le jour de Noël. Les familles préparent leur dîner de Noël toute la journée. Ils prennent leur dîner un peu tôt : l’après-midi à peu près à 15h00 où beaucoup de personnes regardent le discours de Noël de la reine. C’est une autre tradition depuis 1932 !

Un jour après Noël, on célèbre “le jour des boîtes” (Boxing Day). C’est un jour férié, c’est le jour où on se donne les cadeaux. Mais aussi c’est une journée pendant laquelle on peut faire des achats  de vêtements et d’autres produits soldés.

Gâteau du Noël Anglais

Il y a différents gâteaux de Noël tels que la tartelette de haché (mince pie) et le pudding de Noël. Contrairement à ce qu’on pense souvent, la tartelette de haché ne contient pas la viande haché. C’est une tartelette sucrée avec beaucoup de fruits secs et d’épices spéciales qui sont appelées  “mincemeat” (viande hachée) !

Le pudding de Noël est un gâteau très riche avec encore des fruits secs, mais aussi des différents sorte de noix, d’épices, de la mélasse noire et de  la liqueur ou vin sucré comme le xérès ou le cognac (brandy). On aime l’alcool en Angleterre !       

 Noël en Provence

Une créché santons dans l’abbaye Saint-Victor de Marseille

Il y a beaucoup de traditions particulières de Noël en Provence. Je vais parler de seulement deux : la crèche, les santons et les treize desserts.

La première fois où j’ai vu une crèche avec les santons dans l’abbaye Saint-Victor de Marseille il y a 16 ans, j’en suis tombé amoureux. La crèche avec les santons est une vieille tradition provençale. C’est une représentation d’un village provençal traditionnel. Faits en argile à la main, les santons représentent les villageois provençaux. Individuellement peint, chaque santon est unique. Le nom “santon” vient du nom provençal « santoun » c’est-à-dire “petit saint”. Si vous voulez vous pouvez les collectionner aussi mais faites attention: ils sont chers !

Et maintenant pour ceux qui aiment les desserts : comme  dans beaucoup de fêtes dans les quatre coins du monde, il y a des desserts pour Noël, mais en Provence il y a 13 desserts représentant la Cène avec les 12 apôtres et Jésus. Ce sont les figues sèches pour les Franciscains, les amandes pour les Carmélites, les raisins secs pour les Dominicains, les noix pour les Augustins, les dattes de l’Orient où Jésus est venu, les nougats noirs et blancs, la pompe qui est une galette ronde aplatie à l’huile d’olive, la pâte de coing ou fruits confits, les oreillettes qui sont de petites gaufres légères et fines, les fruits frais ou glacés des oranges, des raisins, et des melons. Traditionnellement, ils sont servis du Noël au 27 Décembre. Mais, qui peut les attendre ?    

Noël ou le non-Noël en Turquie

D’une scène dans une rue en Turquie pendent Noël

Dans ce pays plein de contrastes (seul pays majoritairement musulman et constitutionnellement laïc) et d’histoire chrétienne (plusieurs branches y sont nées), Noël n’est pas célébré formellement en Turquie. Il y a encore des groupes chrétiens en Turquie et ils célèbrent discrètement Noël. Ils représentent moins de 1% de la population.¹ Pour le reste,

cependant, le nouvel an est célébré comme Noël avec sapin décoré, échange de cadeaux, cartes de Noël, guirlandes dans la rue, dîner de fête et dinde farcie, et le père Noël qui s’appelle ici papa Noël (Noel Baba) et qui apporte les cadeaux … le 31 décembre.         

Il y a aussi une croyance que le père Noël vient de Demre, un petit village touristique dans le sud de la Turquie. Il est vrai que dans l’église Saint Nicolas, des archéologues ont trouvé un tombeau.² Certains croient que c’est celui de Saint Nicolas. Alors, qui sait ! Le père Noël serait Turc! J’oubliais de dire que Noël s’écrit Noel sans tréma en turc! J’ai rencontré beaucoup de personnes qui mélangent nouvel et Noël ! Cela m’amuse beaucoup !

 

Références:

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Christianisme_en_Turquie
  2. https://www.nationalgeographic.fr/histoire/cette-eglise-turque-abriterait-le-tombeau-de-saint-nicolas

Les traditions de Noël en Ukraine. Les “Koliadky” et “Chtchedrivky”- nos chansons traditionnelles.

Par Anna  Gruzina

La tradition de Noël en Ukraine est très intéressante et prend sa source dans l’histoire du peuple slave, surtout ukrainien. Les coutumes nationales, qui existaient avant l’apparition des différentes religions dans nos régions, sont restées, mais elles ont pris, naturellement, un caractère un peu religieux, particulièrement dans les paroles des chansons traditionnelles de Noël.

D’abord, on voudrait remarquer quelques points principaux qui font la jolie tradition de Noël. Et on commence par ordre. Mais en avance, il faut dire que la plupart des ukrainiens sont de religion orthodoxe, par conséquent la fête officielle dans le pays est le 7 janvier.

Alors, la première importante tradition: le 6 janvier la mère de famille prépare 12 plats différents parmi lesquels le principal est “koutia”. C’est un plat qui est composé de grains de blé cuirs, de miel, de grains de pavot, de noix et de raisin sec. Et ce dîner-là le 6 janvier est la deuxième tradition capitale. Sur la table, il faut poser “Didoukh” – c’est une gerbe de blé, soit d’avoine, soit de seigle, qui est un symbole de la dernière récolte qui a été ramassée sur un champ et qui représente l’esprit des aïeux. Tous les membres de la famille se rassemblent à la table, même les bébés, et le père prononce une prière. Il mange une cuiller de koutia, après lui – toute la famille. Et enfin, le dîner de fête commence.

Il y a longtemps, quand il n’y avait pas de maisons à plusieurs étages et les gens vivaient dans les maisons particulières avec les fours à bûches, il y avait aussi une tradition que 12 jours avant Noël, la famille préparait 12 bûches (1 bûche par jour) pour les brûler le 6 janvier pour préparer chacun de ces 12 plats.

Après le dîner, tous ceux qui veulent, surtout les jeunes, vont dans la ville pour entrer dans les maisons de leurs voisins et chanter les chansons traditionnelles qui s’appellent koliadky (au singulier : koliadka) pour souhaiter “Joyeux Noël”. Ce nom vient du nom de festival d’hiver ancien qui avait existé avant Noël et qui s’appelait Koliada (c’était le jour du solstice d’hiver). On trouve que cette tradition est la plus belle et agréable car ces promenades avec les chansons ressemblent au théâtre ambulant avec une grande quantité et une grande diversité de personnages. Par exemple, il y a une chèvre, un médecin, un tzigane, la mort avec une faux etc. Mais c’est obligatoire qu’il y ait un chef qui s’appelle “Vatague” ou “Bèrèsa” et il doit absolument tenir une grande Étoile sur un bâton long dans ces mains. Cette Étoile représente une étoile polaire. En général, dans les paroles de “Koliadka “il y a la glorification de la naissance de Christ. Et cela est la différence principale entre notre “Koliadka” et notre “chtchedrivka” que je vais vous présenter.

Après une “koliadouvannia” (c’est le nom de ces promenades avec les koliadky) les gens vont à l’église.Noël ukrainien

Puis, après le 7 janvier pendant 2 semaines le peuple continue à aller d’une maison à l’autre mais maintenant ce n’est pas la “koliadouvannia”, c’est une “chtchedrouvannia” car le type de chanson s’appellent “chtchedrivka”. Ici les chanteurs souhaitent au propriétaire de la maison et à sa famille une bonne santé et une bonne moisson pour toute l’année. Quelques unes de ces chansons sont devenues très connues dans le monde entier, comme, par exemple, “Chtchedryk”. Les Français la connaissent sous le nom “Sonnent les cloches” et les Anglais – sous le nom “Carol of the bells”. À l’origine c’est une chanson nationale très vieille, mais grâce au compositeur ukrainien Mykola Dmytrovych Leontovych, aujourd’hui elle est devenue l’une des plus populaires dans la grande majorité du pays.

Malheureusement, toutes les régions n’ont pas la possibilité ou l’envie de suivre toutes les traditions nationales. Mais presque chaque Ukrainien connaît et chante les chansons traditionnelles de Noël.

Moi personnellement, j’adore ces traditions-là, surtout les chansons puisque je suis musicienne et chaque année nous chantons nos koliadky et chtchedrivky, moi et ma famille.

Koliadouvannia. Noël en Ukraine

 

 

 

 

 

Sources:

https://uk.m.wikipedia.org/wiki/Різдво_в_Україні

https://uk.m.wikipedia.org/wiki/Кутя

https://uk.wikipedia.org/wiki/Дідух

http://dovidka.biz.ua/chim-vidriznyayetsya-kolyadka-vid-shhedrivki/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chtchedryk

http://www.flickr.com/creativecommons/

http://images.google.fr/imgres?imgurl