Le Souk d’Alep/Souk Al-Madina:

Le Souk d’Alep/Souk Al-Madina:

Par Reem HAJ ABDO

Je suis née à Alep, j’y ai habité pendant 27 ans. Dans cette ville j’ai beaucoup de beaux souvenirs partout. Alep est une ville très riche historiquement et elle est connue pour ses grands  différents monuments de notre patrimoine qui datent de différents âges.

Souk Al-Madinah

Alep est également connue pour ses marchés, surtout, le marché ancien d’Alep. Le Souk d’Alep ou Souk Al-Madina (le marché de la ville) est un marché couvert qui est situé dans la vieille ville d’Alep à proximité du château d’Alep. Il est constitué de plusieurs magasins divers, qui sont environ 39 souks et  khans ( une section du souk qui vende le même type de produit) avec une longueur totale d’environ 13 km , et la plupart de ses magasins datent du XIVe siècle, mais il y en a de plus anciens et de plus récents. Ce souk est le plus grand marché couvert du monde.

Au début la construction du Souk d’Alep à la fin de moyen âge, le souk est devenu le marché principal et le plus vivant. Il était également le centre commercial de la Syrie et même de tous les pays à proximité, de Turquie jusqu’en Egypte. Comme Alep a une position très unique, donc, elle était la ville la plus importante du commerce, et l’une des villes les plus importantes de la route de la soie.

Cependant, ce souk n’a pas perdu sa valeur avec le temps. Il reste toujours le plus vivant à Alep et le plus varié où tous les gens à Alep vont soit pour faire les courses, soit pour profiter et manger des glaces, des bonbons, des confiseries, des gâteaux  et beaucoup d’autres délices, ou même pour se promener profiter des paysages de marchandises présentées dans les vitrines ou devant les magasins ou bien pour dîner ou prendre un café dans les restaurants et dans les cafétérias historiques autour du château d’Alep.

Dans ce souk, on peut trouver ce qu’on veut, en  partant des vêtements et chaussures, jusqu’aux bijoux chers et très rares et des antiquités de valeur et en  passant par des tapis et des épices, même de la nourriture, et bien sûr, du savon.

Souk Al-Madinah

Les plus connus des souks et khans de Souk Al-Madina sont: le Khan des Savons, construit au début du XVIe siècle. Il est un des principaux centres de production du savon d’Alep. Le Khan al-Jumrok, c’est le centre commercial des tissus, il est construit en 1574, et il est le plus grand khan dans le souk, il y a 55 magasins. Le souk des épices, qui a été un marché des épices, cependant, plus tard, il est devenu un marché avec 82 magasins de textile et quelques magasins d’épices, mais il a gardé son nom. Le Souq al-Niswan ou le marché des femmes, où se vendent des accessoires, des vêtements et des accessoires de mariage et des lingeries. Le Suweiqa (un petit souk en arabe) qui accueille plusieurs khans et marchés spécialisés dans les produits d’équipement de la maison et de la cuisine. Et beaucoup d’autres khans et souks avec des spécialités différentes.

Khan Al-Shouneh

Un de ces souks et khans que je préfère c’est Khan Al-Shouneh où j’avais l’habitude d’aller avec mes amis plusieurs fois par mois. Le Khan al-Shouneh,construit en 1546 est le souk des produits faits à la main, il accueille aussi les boutiques d’art et d’artisanats traditionnels d’Alep. Comme le Khan Al-Shouneh est situé proche du château d’Alep, il est un souk très touristique et un magnifique endroit pour se reposer après avoir fait le tour du château.

Ce khan est constitué de deux chemins en croix avec des magasins des deux côtés de chaque chemin. Chaque chemin a deux portes qui sont ouvertes à l’Est, à l’Ouest, au Nord, et au Sud. Le plafond du khan est parfaitement décoré par des arcs et des dessins. Tout au long du khan, sur les plafonds et les murs, on trouve des petites ouvertures qui sont bien situées afin d’éclairer et aérer le khan. Au centre de ce khan il y a une place de 750 m2 qui est plein d’arbres et de pots de fleur, ainsi qu’une fontaine au milieu de celle-ci. Le khan a une grande terrasse où on peut voir le panorama d’Alep.

Dans ce khan on peut trouver plus de 49 artisanats comme l’industrie de la fourrure, l’industrie du cuivre, le bambou, la mosaïque, la poterie, le verre et beaucoup d’autres professions exercées par des artisans créatifs dans leurs domaines.

Alep est une ville merveilleuse, avec sa culture , son architecture, avec toute son histoire qui chaque jour continue de s’écrire.

Références:

1- Souk d’Alep, Wikipédia:

https://bit.ly/2zMpdGV

2-   Les marchés d’Alep, Alep site.

https://bit.ly/2E44zFl

3- Le Khan Al-Shouneh, Alep site.

https://bit.ly/2E3i6wU

4- Le Khan Al-Shouneh, Wikipédia:

https://bit.ly/2QzIO6Q

La grande mosquée de Damas (Mosquée des Omeyyades)

par Fahed ALSALMAN

              La Syrie est une terre ancienne d’une riche histoire et qui a toujours été constituée de cultures, d’ethnicités et de religions diverses. Palmyre qui est située  au nord-est de Damas était une ancienne civilisation née au IIe siècle. Damas était un centre culturel et commercial important grâce à sa position géographique au carrefour de l’Orient et de l’Occident, entre l’Afrique et l’Asie. La vieille ville de Damas est considérée comme l’une des plus anciennes villes du monde continuellement habitées. Des fouilles à Tell Ramad, dans les faubourgs de la ville, ont montré que Damas était habitée dès 8.000 à 10.000 ans avant J.-C..

            La Syrie est devenue une terre d’Islam en 640. Damas est devenue la capitale de l’empire Omeyyade  661 à 750. Cette période est symbolisée par la grande mosquée omeyyade de Damas.

Comme je suis syrien,un des habitants de Damas et un archéologue, j’ai le plaisir de vous présenter l’histoire de cette mosquée.

                La mosquée qui a été construite entre 706 et 715 est un édifice religieux musulman édifié par le calife Omeyyade Al-Walīd ibn ʿAbd Al-Malik.

Située au cœur de la ville de Damas,  le site qui accueille la mosquée a été aménagé comme temple voué à Hadad    (le dieu de la tempête et de la pluie dans les religions sémitiques du Nord-Ouest et de l’ancienne Mésopotamie ) puis à Jupiter ( le dieu du ciel et du tonnerre et le roi des dieux dans la religion et la mythologie romaine) avant de devenir une église chrétienne dédiée à saint Jean-Baptiste, puis finalement la grande mosquée,

1.minbar 2.mihrab

               La mosquée est un exemple typique du plan arabe. Elle se composait de: un grand rectangle, de 157 mètres sur 100. Cet espace est divisé en deux parties : une cour (sahn ) (صحن) de 122 × 50 mètres, bordée d’un portique sur trois côtés, et une salle de prière barlongue ( en architecture, un objet ou une construction de forme barlongue se présente en général comme un rectangle assez long et orienté pour former un angle droit avec l’élément principal du projet architectural) de très grandes dimensions divisée en trois nefs(  en architecture, une salle, galerie, hall de plan allongé et de grande hauteur.) parallèles au mur de la qibla ( قبلة ) (en  direction de La Mecque, vers laquelle les Musulmans se tournent pour la prière) Celui-ci comporte quatre mihrabs (محراب) ( dans une mosquée, niche creusée dans le mur indiquant la direction de La Mecque, vers laquelle on se tourne pour prier) ; le mihrab central est magnifié par un transept plus haut et plus large, et un  minbar qui sert à ce que l’imam prêche.

la salle de prière

Il existe trois portes pour accéder à la Mosquée.
Deux sont antiques : Bâb al-Barid est située à l’ouest et Bâb Jayrun est située à l’est. La troisième porte Bâb al-Faradis, “porte du paradis” est localisée au nord et est située à l’emplacement de la porte romaine.Cette porte a été modifiée pendant la construction de la Mosquée. Au sud, la quatrième porte est d’origine pré-islamique. Afin d’obtenir un mur de la qibla plein, cette porte a été murée.

la fontaine à ablutions

     

Une fontaine à ablutions se trouve dans la cour. Un édicule ( un petit édifice construit à l’intérieur d’un grand.) appelé le “dôme du trésor”,( قبة الخزنة ) dans la partie ouest, fait l’objet de discussions de la part d’historiens qui avancent l’idée qu’il servait à conserver l’argent de l’Etat.

dôme du trésor

 

la cour

Trois minarets ( d’où le muezzin appelle les fidèles à la prière) sont érigés sur les tours carrées romaines : deux aux angles du mur de la qibla, le troisième au-dessus de la porte, au milieu de la façade opposée.

Le décor de mosaïques

La mosaïque à fond d’or est une pièce majeure de la grande mosquée de Damas. La mosaïque est visible depuis la cour. Le décor original a disparu au fil des ans. La Mosquée a subi un incendie en 1893. Les restaurations qui ont suivi ont révélé le travail minutieux effectué sur les mosaïques. Ce travail attire le public.

La mosaïque à fond d’or

Pendant la période des Omeyyades, la grande mosquée de Damas servait à étudier, prier et se promener.

La mosquée est encore visible et peut encore être visitée aujourd’hui. La Mosquée constitue un héritage important pour la Syrie…

 

Toutes les photos viennent de Wikimédia et Flickr

Sources

Ministère de la culture

Wikipedia

Unesco

vikidia